Cameroun - Université de Douala: L’École Nationale Supérieure Polytechnique de Douala amende et valide les projets de création de ses départements, ses programmes et ses filières

Par Wilfried ONDOA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 02-Jul-2020 - 08h50   4858                      
0
Université de Douala Archives
Ce travail a été fait le 30 juin 2020 par la Commission chargée de l’élaboration de ces composantes.

Composée des milieux académiques et socioprofessionnels, la Commission chargée de l’élaboration des départements, des programmes et des filières de l’Ecole nationale supérieure polytechnique de Douala, s’est réunie en session le 30 juin 2020, au campus de Logbessou de l’Université de Douala.

Ces travaux faisaient suite à ceux qui ont eu lieu un peu plus tôt, et qui allaient dans le même sens. C’est du moins ce que soutient le directeur de l’ENSPD, le Pr Ruben Mouangue dans les colonnes du quotidien d’Etat Cameroon Tribune paru le 1er juillet 2020: «Nous avons commencé le 23 juin. Nous avons eu la présence de 50 entreprises de la ville de Douala où le travail était purement technique. Aujourd’hui, nous avons 30 entreprises des villes de Douala, Edéa, Kribi et Yaoundé».

Le recteur de l’Université de Douala, le Pr. Magloire Ondoa, a ouvert les travaux. D’après lui, cette transformation de la FGI en ENSPD le 11 mai dernier par le Président de la République, «tombe dans un contexte où la FGI était minée par un problème d’orientation des enseignements et les diplômés n’étaient pas reconnus par les ordres des ingénieurs. Le problème aujourd’hui réglé, l’ENSPD a le devoir de contribuer de manière décisive à ce Cameroun qui doit se construire, penser et réaliser son développement», peut-on lire.

Après l’ouverture des travaux, «les membres de la commission se sont retrouvés en ateliers où il a été question, entre autres, d’arrêter les curricula pour plusieurs domaines: pêche maritime et génie côtier, génie énergétique, génie automobile, génie mécanique, génie civil, qualité-hygiène-sécurité- environnement, département des enseignements scientifiques de base, génie physique, génie biomédical, génie des procédés…», lit-on.

Cette validation, après différentes étapes, devra déboucher sur une proposition de communiqué du concours prévu en septembre prochain.

Wilfried ONDOA

Auteur:
Wilfried ONDOA
 @T_B_D
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique