Cameroun/France - Indignation: La Brigade anti sardinards manifeste devant le siège du Groupe Castel à Paris

Par Pierre Arnaud NTCHAPDA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 06-Jun-2020 - 00h20   9560                      
13
Logo Brigade anti sardinards facebook
Le groupe conduit par Calibri Calibro accuse le brasseur de soutenir le régime Biya et d’être à l’origine de l’explosion des chiffres des contaminations au Covid-19.

Le siège du Groupe Castel à Paris a connu une ambiance particulière le 5 juin 2020. Des activistes politiques camerounais membres de la Brigade anti sardinards ont manifesté devant l’entrée principale. Ils ont déployé une pancarte faite de photos, en accusant le Groupe Castel de soutenir « des régimes qui torturent des gens ».  

Les contestataires ont étalé sur le sol des croix aux couleurs vert-rouge-jaune qui symbolisent selon l’opposant Max Senior Ivoire les morts de coronavirus au Cameroun. « Le gouvernement simplifie le coronavirus. On ouvre les bars parce qu’il faut que ces gens se fassent de l’argent sur le dos de la santé des Camerounais. C’est trop. Y en a ras-le-bol. On ne peut pas continuer de jouer avec la vie des Camerounais comme ça ! C’est Castel qui a demandé qu’on ouvre les bars parce qu’il fallait vendre. Il faut soutenir le régime Biya, donc il faut ouvrir les bars. C’est comme ça. Castel assassin!  », crie Max Senior Ivoire.

Pour sa part, le chef de la Brigade anti sardinards Calibri Calibro, présente le Groupe Castel comme un « complice du génocide qui se passe au Cameroun ». Il réclame la libération de Mamadou Mota, Paul Chouta et celle d’autres personnes détenues pour des raisons politiques. Il réclame « la justice pour Samuel Wazizi », ce journaliste mort alors qu'il était détenu par les forces armées camerounaises.

La Brigade anti sardinards invite les Camerounais à arrêter de consommer les produits Castel. « C’est comme si on met quelque chose dans les bières-là pour vous endormir », soupçonne Max Senior Ivoire.

Ci-dessous la vidéo de la manifestation du 5 Juin 2020 devant le siège du Groupe Castel à Paris 

Auteur:
Pierre Arnaud NTCHAPDA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique