International: Le journaliste camerounais Eyoum Ngangue élu au conseil d’administration de Reporters Sans Frontières (RSF)

Par Wiliam TCHANGO | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 18-Aug-2017 - 15h33   2733                      
1
Eyoum Ngangue Eyoum N.
L’ancien reporter du Quotidien Le Messager, actuellement en exil en France siège depuis fin juillet au sein de l'instance suprême de cette organisation qui lutte pour la liberté de la presse.

Depuis la fin du mois de juillet, le journaliste camerounais Eyoum Ngangue, ancien rédacteur au quotidien Le Messager et aujourd’hui en exil en France siège au conseil d’administration de Reporter Sans Frontières. Le confrère a été élu comme 24 autres membres fin juin, au cours de la dernière assemblée générale de cette organisation qui lutte pour la liberté de la presse à travers le monde. La durée du mandat des membres du conseil que préside Pierre Haski, cofondateur et ancien dirigeant du site d’information Rue 89 est de deux ans.

Selon le Quotidien Le Messager qui rapporte l’information, Eyoum Ngangue a été élu en sa qualité de président de l’Association Jafe (Journalistes africains en exil). Il s’est exilé depuis 1997 à la suite d’un emprisonnement de six mois pour « outrage par injure fait au président de la République ainsi qu’aux membres de l’Assemblée Nationale » et « Propagation de fausses nouvelles » pour avoir critiqué le projet de révision de la constitution. « Il a toujours milité pour la liberté d’informer et pour le sort de tous les journalistes africains torturés dans leurs pays pour avoir exercé leur métier », indique le Messager.

Bien avant son départ Cameroun, Eyoum Ngangue s’était déjà bâti une grande réputation dans le milieu syndical. C’est lui qui avait créé et dirigé le Collectif des jeunes journalistes camerounais (CJJC), un mouvement syndical qui défendait les droits des jeunes journalistes face au « mandarinat » de leurs ainés et aux abus des patrons de presse. Il fit ses premiers pas dans la presse camerounaise au sein de la rédaction de la Détente créé par Samuel Elémé lui aussi en exil aujourd’hui. Il a ensuite intégré le journal Le Messager où il a animé avec brio la rubrique « Economie » de 1992 à 1997. Eyoum Ngangue qui avait contribué en 1993 à créer le Messager Popoli, un périodique satirique devenu « journal Le Popoli » sous la houlette de Nyemp Popoli est depuis 2013 chef de rubrique Culture-télé du journal Le Pèlerin, premier hebdomadaire catholique en France. Avant d’intégrer cette rédaction catholique, il a été entre 2006 et 2013 le rédacteur en chef de Planète Jeunes, un magazine panafricain des 15-25 ans ; du satirique parisien Gris-gris International (2001-2004). Depuis 1998, il a également enjambé le pas vers une aventure littéraire « qui promet », selon Le Messager.

Auteur:
Wiliam TCHANGO
 contact@cameroon-info.net
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Username:
Register   -   Forgot password
Password:
Dans la même Rubrique