Une délégation de l’armée chinoise dans nos murs

Par | Cameroon-Info.Net
Yaoundé - 27-Jun-2001 - 08h30   51106                      
0
La coopération militaire au menu...
Décidément, l’Afrique en général et le Cameroun en particulier ne sont plus la chasse gardée du colonisateur et de l’occident. On observe une présence de plus en plus poussée de l’Asie dans notre continent. Le Japon et la Chine sont en train, depuis quelques temps, de poser des jalons d’une coopération avancée avec l’Afrique. Et ce, dans tous les domaines. A l’image du Japon, la Chine multiplie les initiatives pour intensifier ses relations dans notre continent. En début du mois d’octobre de l’année dernière, elle a organisé le premier forum de la coopération sino-africaine au Palais du Peuple à Beijing. Autour de la table, quatre chefs d’Etat africains et près de 80 ministres des Affaires Etrangères et du Commerce Extérieur. En début de cette année, le ministre chinois des Affaires Etrangères, M. Tang Jiaxua était venu à Yaoundé célébrer les 30 ans de coopération entre les deux pays. Il a profité de cette occasion pour remettre un don de un milliard de francs CFA de son gouvernement aux autorités camerounaises. Cette fois-ci, c’est une importante délégation militaire qui est dans nos murs depuis samedi. Elle est conduite par le général d’armée Wu Quanxu, chef d’Etat-major général adjoint de l’Armée populaire de libération (APL). A sa suite, deux autres généraux et de nombreux officiers supérieurs : le général de corps d’armée Zang Wenqing, commandant adjoint de la région militaire de Beijing, le général de division Li Zhengmin, directeur général adjoint du département des armes de l’état-major général et le colonel supérieur Xi Haitao, directeur adjoint du département de l’Afrique et de l’Asie de l’Ouest. A son arrivée dans la capitale économique, la délégation a été accueillie par le gouverneur de la Province du Littoral, M. Gounoko Haounaye.Le chef de la délégation chinoise a profité de cette cérémonie pour réaffirmer la volonté de Pékin à procéder à un renforcement des relations entre la Chine et le Cameroun. Dans le courant de l’après-midi de ce samedi, la délégation chinoise a visité deux structures militaires de la place de Douala en compagnie du gouverneur et d’une forte délégation de hauts responsables militaires venue de Yaoundé. Ensuite, ce fut au tour de la base navale de Douala, où la délégation chinoise a été reçue par le contre-amiral Ngouah Ngouly, chef d’Etat-major de la marine nationale. Dans cette base navale, on dénombre d’ailleurs plusieurs officiers qui ont été formés en Chine. La troisième étape de cette journée marathon était le bataillon blindé de reconnaissance (BBR) où la délégation chinoise a été accueillie par le commandant de cette formation, le Lt-colonel Messanga Mballa. Elle a effectué une visite des installations de ce corps d’armée qui est chargé des missions de renseignements, de sûreté, et de combat. Après une brève visite sur nos côtes et plus spécifiquement à Limbé dans la journée de lundi, la délégation chinoise à mis le cap sur Yaoundé où elle a été reçue en audience par le ministre délégué à la présidence chargé de la Défense, Laurent Esso, et par le secrétaire d’Etat chargé de la gendarmerie, Remy Ze Meka. Une séance de travail s’en est suivie dans la salle de conférence du ministère de la Défense. Autour de la table pour échanger avec les Chinois : le MINDEF, le SED, des généraux et officiers supérieurs des forces armées camerounaises. Dans le courant de l’après-midi la délégation chinoise a visité l’Ecole militaire interarmes (EMIA) avant de se rendre dans la soirée à l’hôtel Hilton où un dîner leur était offert par le ministre Laurent Esso. Hier matin, le programme avait une connotation plus touristique avec au programme la visite de la ville aux sept collines avant de quitter définitivement notre pays ce mercredi soir.




Dans la même Rubrique