Cameroun - Conflit de compétences: Le préfet du Wouri désapprouve la fermeture de 7 écoles municipales par le maire de Douala 1er

Par Frédéric NONOS | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 02-Mar-2021 - 14h27   4154                      
10
Benjamin Mboutou archives
Benjamin Mboutou rappelle Jean Jacques Lengue Malapa à l'ordre et qualifie sa décision d'«incompétence et d’atteinte à la cohésion sociale nationale».

Le préfet du Wouri et le maire de Douala 1er sont en désaccord au sujet de la fermeture de sept écoles municipales le 1er mars 2021. Alors que la décision de Jean Jacques Lengue Malapa est motivée par la menace du Covid-19, elle est désapprouvée par le préfet du Wouri dans un arrêté signé ce 2 mars 2021.

Conformément à l’article 39 (3) de la loi no 2019/024 du 24 décembre 2019 portant code général des collectivités territoriales décentralisées, «la note de service no 004/NS/2021/CAD Ier/CAB portant fermeture des écoles maternelles communales de Douala 1er est rapportée pour atteinte à la cohésion sociale nationale et incompétence de son auteur», rappelle Benjamin Mboutou.

Le préfet du Wouri (Douala) instruit en conséquence le sous-préfet de l’arrondissement de Douala 1er, le maire de ladite commune, le délégué départemental de l’Education de base du Wouri, l’inspecteur d’arrondissement de l’Education de base de Douala 1er à exécuter son arrêté.

Autrement dit, l’autorité administrative demande au maire de Douala 1er de reconsidérer sa décision et de rouvrir lesdites écoles. Le maire de Douala 1er a décidé de «suspendre momentanément les cours afin de procéder à la désinfection des sept écoles municipales du 1er au 7 mars 2021, et à l’issue de cette opération de prévention, les cours reprendront le 8 mars 2021», a pourtant précisé Jean Jacques Lengue Malapa, dans une note signée le 1er mars 2021.

La désapprobation de sa décision par le préfet du Wouri remet au goût du jour les conflits de compétences qui persistent entre l’autorité administrative et les élus locaux au sujet de la gestion publique de certains pans de la société. Jean Jacques Lengue Malapa reviendra-t-il sur sa décision après le rappel à l’ordre du préfet du Wouri ? On le saura bien avant le 8 mars prochain.

Auteur:
Frédéric NONOS
 @t_b_a
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique