Cameroun - Crise Anglophone: Des hommes armés attaquent un convoi des Nations-Unies au Sud-Ouest

Par Béatrice KAZE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 06-Apr-2021 - 15h49   5183                      
3
les hommes armés Internet
Selon le Coordinateur humanitaire des Nations-Unies au Cameroun, M. Matthias Z. Naab, cette attaque est survenue dans le village Ikata.

Le convoi des Nations-Unies était composé de deux véhicules avec une équipe de sept membres qui se rendaient dans le village de Munyengue dans la région du Sud-Ouest. Après être entré au village Ikata, un groupe d'hommes armés a ouvert le feu sur le convoi avec des armes automatiques.

Aucune perte en vie humaine n’a été enregistrée, encore moins des blessés. Seuls les deux véhicules ont été sérieusement endommagés, renseigne le journal Le Messager dans son édition de ce mardi 6 avril 2021.

Dans un communiqué publié le 4 avril 2021, le Coordinateur humanitaire des Nations-Unies au Cameroun, Matthias Z. Naab, «condamne fermement les attaques perpétrées par des groupes armés non étatiques, le 26 mars contre le convoi des Nations-Unies au village Ikata, dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest», rapporte le journal.

Cette attaque est par ailleurs la première du genre sur un convoi des Nations-Unies depuis le début de la crise dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest. Cependant, beaucoup de travailleurs humanitaires ont été torturés, blessés ou tués à ce jour dans les deux régions.

Selon Matthias Z. Naab, l’insécurité généralisée notamment les attaques contre les civils, les travailleurs humanitaires et les prestataires de services sociaux essentiels, accroît la souffrance de la population et compromet la capacité des travailleurs humanitaires à fournir rapidement une aide humanitaire vitale aux populations.

Au nom de la communauté humanitaire, «le Coordinateur appelle au respect du droit humanitaire et à la prise des responsabilités dans les actes posés. Il appelle par ailleurs tous les humanitaires à poursuivre avec l'assistance aux populations déplacées ou nécessiteuses dans les deux régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest», peut-on lire dans les colonnes du journal.

 

Auteur:
Béatrice KAZE
 @T_B_A
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique