Cameroun - Polémique sur la dépigmentation : Cabral Libii vole au secours de Nourane Fotsing et dénonce le laxisme de l'administration camerounaise 

Par Mathieu TCHITCHOUA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 11-Aug-2022 - 08h13   8823                      
3
Les honorables Cabral Libii et Nourane Fotsing du PCRN Droits réservés
Le président du Parti Camerounais pour la Réconciliation Nationale a fait preuve de sollicitude à l'égard de sa camarade de parti, avant d'essayer de démontrer la culpabilité du gouvernement si tant est que le "collagène" querellé est nocif pour la santé.

Au plus fort de la polémique sur la vente des produits éclaircissants par les entreprises Nourishka de l'honorable Nourane Fotsing, le président du Parti Camerounais pour la Réconciliation nationale (PCRN), Cabral Libii, a fait une sortie sur son compte Facebook pour prendre la défense de sa camarade de parti.

L'homme politique accuse d'emblée le gouvernement d'avoir fait preuve de légèreté dans la gestion de cette affaire révélée par la chaîne de télévision française France24. "Je suis étonné de découvrir que c'est le laboratoire FRANCE 24 qui dicte la conduite au gouvernement camerounais. Trêve de légèretés! Les produits de Hon. NOURANE FOTSING ont des dizaines de certificats internationaux", a réagi le patron du PCRN. 

Cabral Libii questionne ensuite la diligence de l'administration camerounaise sur la gestion faite de cette affaire. Il déplore qu'aucune analyse du "Collagène" querellé n'ait été réalisée pour attester de sa nocivité pour la santé, mais également que la décision du gouvernement ne s'appuie sur aucun fondement juridique."Où sont des analyses de laboratoires camerounais ? Où est la réglementation camerounaise sur ces fameuses substances toxiques ? Ces produits importés ont-ils payé la douane à l'Etat camerounais alors qu'ils étaient interdits ?", s'interroge-t-il. 

L'ancien enseignant à l'Université de Yaoundé I, annonce par ailleurs la saisine de la justice pour procéder aux arbitrages visant à réhabiliter ce produit black-listé par le gouvernement. Ceci sans indiquer si la procédure sera initiée par le PCRN, en son nom propre, ou alors à l'initiative de la promotrice des entreprises Nourishka elle-même. 

 

Auteur:
Mathieu TCHITCHOUA
 @T_B_D
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique