CAN 2021 - Drame d’Olembe: Voici l’intégralité de la Conférence de presse du Président de la CAF qui ordonne la suspension du stade Paul Biya et pointe du doigt les insuffisances au niveau de l’organisation.  

Par Adeline ATANGANA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 25-Jan-2022 - 18h35   18104                      
107
Le président de la CAF pendant conférence de presse au sujet drame d'Olembe Adeline Atangana
Au lendemain de la bousculade meurtrière à l’entrée Sud du Stade Paul Biya d’Olembe peu de temps avant le match des 8eme de finale entre le Cameroun et les Comores, le Président de la Confédération africaine de football, Patrice Motsepe, s’est entretenu avec la presse à Yaoundé en début d’après-midi de ce mardi 25 janvier 2022 au sujet du drame en question.

La rencontre avec les hommes et femmes des médias a eu lieu dans la salle de conférences du stade Ahmadou Ahidjo de Yaoundé. Le Président de la CAF qui avait à ses côtés le secrétaire général de l’instance, Veron Mosengo-Omba, s’est d’abord rendu en fin de matinée sur le site du drame et au chevet des blessés hospitalisés.

Face aux journalistes, le patron du football continental a d’entrée de jeu fait observer une minute de silence en la mémoire des victimes de la bousculade qui a fait officiellement huit morts au stade d’Olembe, suivie des condoléances aux familles éprouvées.

Ensuite, quand le dirigeant sud-africain a évoqué les circonstances du drame, il a pointé un doigt accusateur sur les insuffisances au niveau de l’organisation et de la sécurité.

« Nous devons mettre le doigt exactement là où il y a problème. Le portail supposé ouvert pour l’entrée du public le jour de ce match, était plutôt fermé. S’il était ouvert, je pense qu’il n’aurait eu aucun problème. Mais, quelqu’un l’a fermé ? Qui l’a fermé et qui a donné les instructions pour qu’il soit fermé ? » s’interroge le président de la CAF.

En attendant que l’enquête ouverte apporte des éléments de réponse, le Président de la CAF a tenu à rappeler que c’est le comité d’organisation local (COCAN) qui est responsable de l’aspect sécuritaire du déroulement de la compétition. « La CAF n’a aucune responsabilité sur ce plan » a souligné Patrice Motsepe qui a pris la décision de suspendre le stade d’Olembe jusqu’à nouvel ordre.

«Nous prônons la tolérance zéro en pareille circonstance grave. Nous allons tenir en urgence une réunion de notre comité pour faire la lumière sur cette tragédie. En attendant, la première mesure est de délocaliser le match des quarts de finale initialement prévu à Olembe dimanche 30 janvier prochain pour le faire jouer au stade omnisports Ahmadou Ahidjo de Yaoundé.  C'est après le rapport détaillé du Comité qu'on pourra envisager le retour ou non à Olembe» a indiqué Patrice Motsepe.

Ci-dessous, l’intégralité des propos du Président de la CAF. 

 

Première partie

  

Conférence presse Président et SG de la CAF suite drame Olembe (c) Adeline Atangana

Deuxième partie

 

Conférence presse Président et SG de la CAF suite drame Olembe (c) Adeline Atangana

 

Troisième partie

Conférence presse Président et SG de la CAF suite drame Olembe (c) Adeline Atangana
SUR LE MEME SUJET:


Auteur:
Adeline ATANGANA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique