Cameroun - Fonction Publique: Le système informatique en charge du traitement des salaires des fonctionnaires en cours de rénovation

Par Wilfried ONDOA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 21-May-2019 - 19h22   2542                      
0
fonction publique archives
L’information a été donnée par le ministre des Finances, Louis Paul Motaze, le 13 mai dernier. C’était à l’occasion de la relance des activités du conseil de direction du CENADI. Ce renouvellement du système informatique va éviter les dysfonctionnements qui entouraient le traitement de certains soldes.

«L’architecture matérielle, infrastructurelle du CENADI est un peu vieillissant (…) Nous avons trouvé des solutions palliatives qui permettent que les salaires continuent d’être servis. Des dispositions ont été prises pour que les experts de CFAO, d’IBM, qui sont déjà là, travaillent. Nous avons un grand espoir que nous allons finir par comprendre ce qui s’est passé». Ce sont les paroles du ministre des Finances, Louis Paul Motaze dans les colonnes du quotidien Emergence en kiosque ce 21 mai 2019.

Le ministre des Finances s’est exprimé à propos de ce système informatique, le 13 mai dernier. C’était lors de la cérémonie de relance des activités du Conseil de direction du CENADI (Centre National de Développement de l’Informatique).

Notre confrère note que, «le CENADI est en hibernation depuis près d’un quart de siècle». Il continue, «des informations font état, depuis quelques mois, de pannes subies au Centre National de Développement de l’informatique (CENADI), hébergeur du système informatique de gestion des personnels de l’Etat (SIGIPES) au Cameroun. C’est là où se traitent entre autre, les salaires des agents publics».

Pour résoudre ce problème, le journal dit que, «Louis Paul Motaze a révélé qu’au mois de septembre 2018, un matériel nouveau a été commandé pour le CENADI. Ledit matériel est arrivé au Cameroun en janvier 2019. Le ministre en charge des domaines a déjà permis d’avoir des locaux pour installer un système de Pack-Up, de sorte que, lorsque les machines tombent en panne, un système de réserve prend immédiatement le relai du traitement des salaires».

Wilfried ONDOA

Auteur:
Wilfried ONDOA
 @T_B_D
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique