Cameroun: 35 startups de la Silicon Mountain de Buea reçoivent gratuitement un an de connexion Internet haut débit

Par Landry NDZANGA | Cameroon-Info.Net
CAMEROUN - 17-Mar-2022 - 02h20   4635                      
0
Les abords de l'université de Buea, la capitale de la région anglophone du Sud-Ouest, au Cameroun, le 27 avril 2018 AFP/ALEXIS HUGUET
L'annonce a été faite au cours de la cérémonie d’activation de ces connexions Internet le 15 mars 2022. C'était en visioconférence, en marge de la Semaine de l’innovation numérique qui se poursuit à Yaoundé.

Ces jeunes de la Silicon Mountain, nom attribué à la florissante communauté des startuppeurs du numérique de Buéa, ont à ce jour : soit une connexion à la fibre optique (Fibre to the Office, FTTO) composé de l’Internet illimité avec une vitesse 06 Mbps, des appels vers des téléphones fixes et mobiles et des chaînes de télévision numérique, tous les mois pendant un an ; soit un modem Internet Camtel LTE Broadband comportant 135 Gigabits d’internet haut débit chaque mois pendant une période d’un an.

C’est la concrétisation d’une promesse de la ministre des Postes et Télécommunications, Minette Libom Li Likeng, faite en juin 2021. Alors qu’elle effectuait une visite de travail à Buéa, capitale régionale du Sud-Ouest, dans le cadre de la campagne nationale de promotion de la cybersécurité et de l’utilisation responsable des réseaux sociaux, elle avait rencontré les jeunes entrepreneurs TIC de la ville.

La ministre avait donc écouté les propositions et attentes des jeunes de la localité pour le développement de leurs activités. A l’issue de cette séance de travail, elle avait annoncé, que dans le cadre du programme d’accompagnement des jeunes porteurs de projets TIC, le gouvernement camerounais offrira gratuitement à chaque startupper de la Silicon Mountain, un an de connexion internet haut débit.

C’est désormais chose faite. Les modems configurés ont été remis aux bénéficiaires. Et les travaux de raccordement à la fibre optique pour certains, entamés depuis quelques jours, s’achèveront au cours de cette semaine, rassure le Minpostel.

Pour ce département ministériel, la connexion internet haut débit constituant la matière première essentielle pour l’innovateur TIC, cette offre du gouvernement permettra de booster la productivité au sein de la Silicon Mountain de Buea.

« Le développement des TIC est devenu un sujet de préoccupation majeure pour les plus hautes autorités du Cameroun, qui considèrent à juste titre, l’économie numérique comme une formidable opportunité pour la création des emplois et un levier pour la croissance économique du pays. Il s’agit donc à cet effet pour le gouvernement, de multiplier les initiatives pour l’encadrement des jeunes porteurs de projets TIC, afin de faire émerger une véritable industrie locale TIC, à travers le développement de contenus numériques « made in Cameroon », a déclaré Minette Libom Li Likeng.

 

Bientôt une antenne CDIC à Buea

Autre promesse faite aux jeunes camerounais l’an dernier, la création du Cameroon Digital Innovation Centre (CDIC). Le CDIC déjà inauguré à Yaoundé se positionne comme un centre de formation et de recherche en entrepreneuriat numérique qui fournira l’écosystème adéquat pour stimuler l’innovation et incuber des projets numériques en vue de l’émergence d’une industrie des TIC locale et le développement de solutions et d’applications « made in Cameroon ».

« Dans le cadre de l’opérationnalisation des Très Hautes Instructions du Chef de l’Etat, le CDIC à partir de ses salles de classe connectées, permettra de dispenser des formations numériques de pointe aux jeunes sur toute l’étendue du territoire par des conférenciers qui pourront être soit physiquement au Centre à Yaoundé ou alors à partir de n’importe quelle localité dans le monde. De manière plus concrète, le CDIC sera un centre de formation et de certification à même de dispenser plus de 480 formations de pointe. Son data center hébergera des milliers et des milliers de contenus de haute qualité auxquels pourront accéder les chercheurs des écosystèmes industriels et universitaires. Le CDIC fournit par ailleurs, en plus des services avancés et sécurisés d’informatique sur cloud, des services d’hébergement qui devraient vous permettre à tous les innovateurs camerounais d’héberger leurs applications et leurs contenus numériques localement, en toute sécurité et à moindre coût », expose la ministre.

 

 

 

Auteur:
Landry NDZANGA
 @T_B_D
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique