Dora DECCA: Un avenir prometteur

Par | Cameroon-Info.Net
Paris - 10-Jul-2002 - 08h30   61164                      
11
Bien
Vous l’avez devinez Dora Decca est la frangine de Ben et Grâce Decca. Après avoir travaillé avec les plus grands de la musique camerounaise, elle sort un album de 10 titres riche en couleurs, aux rythmes afro-africains. «… Elle a plus de voix que Grâce…» diront les spécialistes. La façon dont elle pose sa voix limpide, et mélodieuse, surprend. Elle ne nous laisse pas insensible. Dans cet entretien, elle met en exergue sa sensibilité qui passe de l’amour passion à l’amour tristesse. Cameroon-Info.Net: Si on vous demandait de vous présenter en quelques mots, que direz-vous? Dora Decca: Je suis Dora Decca, chanteuse. Je viens de sortir mon premier album. J’ai travaillé avec plusieurs artistes tels que: JR Nelson, Toto Guillaume, Aladji Touré, Grâce et Ben Decca et bien d’autres. Cameroon-Info.Net: Vous faîtes une entrée triomphante. Votre frère Ben nous avait prévenu: «Dora va faire mal, très mal…». Le résultat est là. Que craignez-vous maintenant? Dora Decca: De ne pas faire mal la deuxième fois. Cameroon-Info.Net: Quelle signification revêt «Aphrodite» le titre de votre album? Dora Decca: «Aphrodite» c’est la déesse de l’amour et de la beauté. Mes textes parlent d’amour et de beauté. C’est-à-dire que même dans la douleur je trouve que l’amour est beau et le titre «Aphrodite» ne parle que de çà. Il faut voir le côté positif de l’amour. Même dans la souffrance il ne faut pas trouver l’occasion d’haïr qui que ce soit. C’est plutôt une occasion d’aimer encore. Cameroon-Info.Net: On a commencé à parler de vous en 1988. Vous aviez pourtant fait des chœurs avec JR NELSON bien avant cette date. Pourquoi cette longue traversée du désert, on n’a jamais cru en vous? Dora Decca: Non! Ce n’est pas une traversée du désert. C’est tout simplement que je n’étais pas encore décidé à le faire. C’est aussi simple que çà. J’avais d’autres choses à faire tels que mes études, ce qui est un contrat qu’on a avec la famille. Notre papa voulait que l’on fasse d’abord les études. La musique pour moi était une passion maintenant j’en fais un métier. Cameroon-Info.Net: Vous alternez Rumba, Pacheko, Bossa, Essewe, Madingue; bref un mélange de rythme africain. Pensez-vous que le salut de la musique camerounaise passe par là? Dora Decca: Non. Je ne fais pas de la musique que pour les Camerounais. Merci, je suis africaine avant tout. Raison pour laquelle il y a de la musique camerounaise, musique mandingue, et d’autres rythmes africains que l’on peut mettre en relief. La musique camerounaise se porte suffisamment bien. Cameroon-Info.Net: Votre frère chante très peu en Français, Gràce un peu en Anglais, vous beaucoup en Français. C’est une façon pour vous de vous démarquer d’eux? Dora Decca: Non, pas spécialement. Si maintenant les gens pensent que çà peut me démarquer d’eux, c’est pas forcément faux. Mais l’idée pour moi était d’expliquer de temps en temps en français ce que je chante en Douala. Cameroon-Info.Net: Les titres de vos chansons interpellent beaucoup les mélomanes. Comment les avez-vous choisi? Dora Decca: J’avais fait 20 titres et j’ai demandé à mon arrangeur, et à ma famille de m’aider à faire des choix et il en a été fait ainsi. Cameroon-Info.Net: Une chanson est généralement composée de 4 éléments: la mélodie, le rythme, les harmonies, et le message. C’est quoi le (s) votre (s)? Dora Decca: Le grand message que je véhicule c’est justement le côté positif de la chose et il y a toujours un choix en amour. Je parle du patriotisme, de déception en amour. Je préfère dire déception que trahison parce-que dans la déception amoureuse, on ressent la trahison. Si bien qu’on a l’impression que l’être aimé est parti. Alors que l’on peut vivre avec la souffrance sans se sentir délaissé. Cameroon-Info.Net: «J’aurais souhaité que tu m’aimes autant que je t’aime» premier titre. Belle histoire d’amour. On se rend compte qu’il y a pleins de paradoxes dans cette chanson par exemple: «Aies pitié de moi, ne m’épouses pas par pitié» ou encore «Renoncer c’est aussi aimer». Expliquez-nous! Dora Decca: Je pense qu’on atteint le sommet de l’amour en ne pensant qu’à l’être aimé. Si malheureusement cet être n’est pas communicatif, à du mal à se détacher de ses engagements, le devoir de celui qui aime fortement est de libérer l’autre. C’est-à-dire savoir remercier, oublier… Cameroon-Info.Net: Vous enchaînez avec Ewendji (combat) titre phare, très dansant. Pourquoi combat, et contre qui? Dora Decca: Le combat contre tout ce qu’on a pu construire. Dans ce titre, je parle du combat pour le maintien du mariage. Il est évident que pour garder son homme, il faut se battre contre la vie, l’adversité. Si vous l’avez trouvé beau, quelqu’un d’autre le trouvera beau. Si vous l’avez aimé, quelqu’un d’autre pourra l’aimer. «Ewendji» est donc un combat moral, psychologique, pour le maintien de son foyer. Cameroon-Info.Net: Et pourquoi renoncer? Dora Decca: Justement, après avoir fait tout cela, s’il ne reste pas, sachant qu’il peut rester sans vous aimer, s’il ne parvient toujours pas à vous aimer, il faut renoncer, il faut libérer l’autre. Cameroon-Info.Net: Le titre «Je t’aime» est dédiée à qui ? Dora Decca: (Rires prolongés) si j’ai dit «oui» à la mairie, alors la question ne se poserait pas; c’est mon mari. Cameroon-Info.Net: Qu’attendez-vous d’un homme ? Dora Decca: Qu’il m’aime suffisamment, et qu’il m’apporte le soutien moral. Cameroon-Info.Net: Dans «Merci Cerac», vous sensibilisez la population sur les méfaits du sida. C’est quoi Cerac? Dora Decca: Cerac est une association, un cercle d’amis, créée par la première dame du Cameroun, Mme Chantal Biya. Elle a pour objectif de lutter contre le sida par la prévention, d’une part, et d’autre part préserver, accompagner, soutenir les malades dans leur souffrance. Les enfants, les femmes enceintes…en Afrique. Je tiens à leur dire merci et bravo. Cameroon-Info.Net: Quelques questions à la Pivot: Vos qualités? Dora Decca: La franchise, la simplicité. Cameroon-Info.Net: Vos défauts? Dora Decca: La franchise encore (toute vérité n’est pas toujours bonne à dire), la simplicité aussi, car être trop simple face à certaines personnes n’est pas toujours l’attitude à adopter. Cameroon-Info.Net: Qu’est-ce qui vous attire chez les autres? Dora Decca: La franchise, la sympathie. Cameroon-Info.Net: Qu’est-ce que vous détestez chez les autres? Dora Decca: L’intolérance, le non-respect. Cameroon-Info.Net: Le mot qui vous caractérise? Dora Decca : Magnétiser. Cameroon-Info.Net: Qu’attendez-vous de la vie? Dora Decca: Qu’elle m’apporte ce que je n’ai pas encore. J’ai pas d’ambitions trop démesurées. J’aimerais être en bonne santé. Cameroon-Info.Net: Votre mot de la fin? Dora Decca: La vie vaut la peine d’être vécu, malgré tout ce qu’elle nous présente de bons et de mauvais.
  • E-mail 19
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique