Cameroun – Expulsions de Guinée Equatoriale : Paul Biya autorise le déblocage de 125 millions de FCFA pour l’assistance aux rapatriés volontaires

Par Mathieu TCHITCHOUA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 30-Oct-2022 - 08h05   5376                      
2
Des Camerounais au Consulat du Cameroun à Bata WhatsApp
Cette enveloppe devrait permettre à terme de ramener 630 citoyens camerounais candidats à un retour au pays, à la suite des expulsions engagées depuis le 20 octobre 2022 par ce pays voisin, et visant des personnes en situation irrégulière sur son territoire.

Le Gouvernement camerounais à travers ses représentations diplomatiques en Guinée Equatoriale s’active pour faciliter le retour au pays des citoyens candidats aux opérations de rapatriements volontaires initiées depuis peu, après que le gouvernement équato-guinéen a décidé d’expulser de son territoire les ressortissants étrangers en situation irrégulière.

Dans un communiqué signé le samedi 29 octobre 2022 de l’Ambassadeur du Cameroun en Guinée Equatoriale, Désiré Owona Menguelé, et parvenu à la rédaction de Cameroon-Info.net, l’on apprend que le chef de l’Etat a décidé du déblocage d’une enveloppe de 125 millions de FCFA pour faciliter les opérations de rapatriements volontaires en cours.

Cette enveloppe devrait servir à ramener au total 630 personnes candidates à ces retours, et recensées pour la plupart lors des expulsions massives antérieures ayant lieu en novembre 2021.

Les premiers retours massifs sont programmés pour le lundi 31octobre 2022, soit 52 citoyens camerounais, parmi lesquels 48 adultes et 4 enfants, à travers un vol de la compagnie Ethiopian Airlines, qui décollera à Malabo à 12h30min, pour atterrir à Douala à 13h25min.

Cependant, les autorités consulaires camerounaises assistent également les citoyens désireux de rester en Guinée Equatoriale dans les procédures de régularisation de leur situation. « Pour les personnes désireuses de rester sur le territoire équato-guinéen, l’Ambassade a transmis, le 21 octobre 2022, 250 dossiers au ministère des Affaires étrangères et de la Coopération de Guinée Equatoriale qui en a fait la demande, en vue de la régularisation de leur situation », indique le chef de la mission diplomatique camerounaise en Guinée Equatoriale. Et de renchérir : « La mission a sollicité des autorités équato-guinéennes qu’une période de grâce de trois mois à compter de la date de délivrance des nouveaux passeports biométriques camerounais récemment établis par les postes de Bata et de Malabo soit accordé à leurs titulaires, pour leur permettre de se mettre en règle ».

L’Ambassade révèle également que 31 Camerounais sont retenus captifs dans le Complexe multisports de Malabo, parmi lesquels 26 hommes et 5 femmes.

Auteur:
Mathieu TCHITCHOUA
 @T_B_D
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique