Cameroun - Atangana Nsoé, homme politique: «ces arrestations ne sont pas une solution aux revendications anglophones. Le mouvement va se poursuivre»

Par Otric NGON | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 08-Jan-2018 - 11h25   9619                      
17
Atangana Nsoé Archives
Le président de «Le grand Cameroun», candidat  malheureux à la présidentielle de 2011, estime que l’arrestation seule des leaders sécessionnistes ne suffit pas pour résoudre la crise anglophone.

Selon ce dernier, le Nigeria ne peut pas servir de base arrière aux sécessionnistes. En choisissant ce pays frontalier avec le Cameroun comme base arrière, «ils [les sécessionnistes] ont oublié que le Nigeria, avec tous les problèmes sécessionnistes qu’il traverse, ne peut pas tolérer que cette idée prospère», explique Atangana Nsoé dans une interview accordée à Le Jour en kiosque ce lundi 8 janvier 2018.

Seulement, nuances le président de «Le grand Cameroun», «ces arrestations ne sont pas une solution aux revendications anglophones». Celui qui en 2011 promettait aux Camerounais, un pays plus juste, plus égal, plus prospère, et plus généreux en cas d’accession à la magistrature suprême estime que «le mouvement va se poursuivre. Il faut résoudre les problèmes posés par les anglophones, il faut les écouter. Les revendications de la crise anglophone sont un mouvement très populaire dans les deux régions, qui vont au-delà des leaders».

Quant aux leaders anglophones, «ceux qui ont été arrêtés seront remplacés. Le mouvement va peut-être connaître une petite marche en arrière, mais il va reprendre. Sur le terrain, les populations adhèrent massivement à ce mouvement. Pour  cela, les arrestations seules ne suffisent pas. Les problèmes que posent les populations n’ont toujours pas été résolus», explique l’homme politique.

Auteur:
Otric NGON
 @OtricNgonCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique