Cameroun - Affaire Martinez Zogo: Le Commissaire du Gouvernement donne quelques jours aux enquêteurs pour retrouver un téléphone d'Amougou Belinga dont le numéro se trouverait sur Google (Boris Bertolt)

Par BORIS BERTOLT | Correspondance
YAOUNDE - 24-Feb-2023 - 13h31   31143                      
15
Jean-Pierre AMOUGOU BELINGA Archives
"Jean Pierre Amougou Belinga et Les personnes suspectées dans l’ass-ass-inat de Martinez Zogo étaient chez le commissaire du gouvernement. Ils ont de nouveau été renvoyés au Secrétariat d’Etat à La Défense (SED) pour complement d’enquête"
LE COMMISSAIRE DU GOUVERNEMENT DONNE QUELQUES JOURS AUX ENQUÊTEURS POUR RETROUVER UN TÉLÉPHONE D’AMOUGOU BELINGA DONT LE NUMÉRO SE TROUVE SUR GOOGLE.
 
Hier, Jean Pierre Amougou Belinga et Les personnes suspectées dans l’ass-ass-inat de Martinez Zogo étaient chez le commissaire du gouvernement. Ils ont de nouveau été renvoyés au Secrétariat d’Etat à La Défense (SED) pour complement d’enquête.
 
En effet, le commissaire du gouvernement indique que les enquêteurs ont fait savoir qu’ils sont à la recherche d’un téléphone de Jean Pierre AMOUGOU Belinga qu’ils ne retrouvent pas.
 
Ce téléphone serait l’un des téléphones qui étaient utilisés par Amougou Belinga Et qui ne figure pas parmi les telephones saisis. Ils ont eu connaissance de ce numéro de téléphone à travers Google.
 
Un expert en informatique (dont je tais le nom) a été présenté. Ce dernier a indiqué l’existence d’un numéro de téléphone au nom de Jean Pierre Amougou Belinga qui n’a pas été retrouvé.
 
Les avocats de Jean Pierre Amougou Belinga Ont fait savoir que tous les téléphones avaient été saisis lors des perquisitions à son domicile et à l’immeuble Ekang et qu’il n’y avait plus de téléphones.
 
Les gendarmes ont indiqué au commissaire du gouvernement qu’ils sont toujours à la recherche de ce téléphone qu’ils suspectent la femme du chauffeur de Mélissa Amougou Belinga d’avoir caché. Cette dernière a fait savoir aux gendarmes qu’elle ne savait pas de quoi ils parlent. Elle est toujours en détention au SED.
 
Le commissaire du gouvernement a donc donné quelques jours aux gendarmes pour retrouver ce fameux téléphone dont le numéro se trouve sur Google.
 
BORIS BERTOLT

 





Dans la même Rubrique