Cameroun – Complexe sportif d’Olembe: Après la résiliation de son contrat, Gruppo Piccini menace d’attaquer le Cameroun en justice

Par Claude Paul TJEG | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 30-Nov-2019 - 16h24   7472                      
5
Narcisse Mouelle Kombi au Complexe sportif d'Olembe le 14 octobre 2019 MINSEP
C’est la substance principale d’un communiqué de presse rendu public ce samedi 30 novembre 2019 par Gruppo Piccini, l’entreprise en charge de la construction de cette infrastructure consignée dans le cahier de charge de la CAN 2021 que le Cameroun va abriter.

72 heures! C’est le délai qu’a accordé Gruppo Piccini au gouvernement camerounais pour revenir sur sa décision. Si le Cameroun ne change pas d’avis pendant ce laps de temps, l’entreprise italienne va saisir la justice pour contester son éviction du chantier de construction du complexe sportif d’Olembe acté par le ministère des sports ce vendredi 29 novembre 2019. «En tout état de cause il est de notre juste et légitime droit, de communiquer que la décision du ministre est un acte administratif susceptible de recours approprié. Il va donc s’en dire qu’a défaut d’une annulation de cette décision dans les 72 heures, Gruppo Piccini fera valoir ses droits et entamera les procédures pour protéger ses intérêts sur plan national et international», pouvait-on lire dans ce manifeste.

 

Communiqué de Gruppo Piccini (c) Piccini

Plus tôt, et ce en s’appuyant sur divers éléments explicitement détaillés dans son communiqué, Gruppo Piccini s’est évertué à démontrer le caractère quelque peu malhonnête de la décision du Ministère des Sports et de l’Éducation physique. L’entreprise italienne évoque notamment le fait que «Le ministre des Sports n’ait jamais honoré sa promesse d’accompagner financièrement Gruppo Piccini avec le paiement des décomptes, acte décisif qui a conditionné la reprise du chantier de construction du complexe sportif d’Olembe après 8 mois d’arrêt»

 

Communiqué de Gruppo Piccin (c) Piccini

En outre , l’entreprise italienne note que la décision du ministre des sports intervient après que «les autorités camerounaises aient confirmé cette volonté d’accompagnement du projet, en attendant les décomptes, par une garantie bancaire en vue de permettre à l’entreprise de refinancer l’accélération du projet ainsi qu’après la requête de prorogation des financements italiens à la date du 31 mars 2021 introduite par le gouvernement camerounais le 7 novembre 2019»

 

 

 

Auteur:
Claude Paul TJEG
 @T_B_D
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique