Cameroun - Désaccord: Le responsable du MRC, Célestin Djamen, critique le meeting de Paris et le recours aux puissances étrangères pour résoudre la crise socio-politique au Cameroun.

Par Pierre Arnaud NTCHAPDA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 06-Feb-2020 - 20h44   19639                      
108
Célestin Djamen capture d'écran
Le secrétaire national aux droits de l’homme du MRC appelle les populations camerounaises à mener et concrétiser elles-mêmes leur révolution
 

Célestin Djamen n’est pas sur la même longueur d’onde que les autres militants et dirigeants du MRC. Et il le fait savoir.

Dans une réflexion publiée sur Internet ce 6 février 2020, le secrétaire national aux droits de l’homme dénonce ces compatriotes qui «en appellent à "Maître" TRUMP de venir les libérer».

Célestin Djamen regrette qu’ils en soient réduits à attendre le «maître Blanc» pour faire leur révolution à leur place.

«Chers frères et sœurs, restons lucides, le VRAI CHANGEMENT, c'est au Cameroun même si les soutiens peuvent se disséminer partout dans le globe, la VRAIE RÉVOLUTION, c'est au Cameroun même si toute fille et tout fils du Cameroun est appelé à contribuer par sa pensée et par ses moyens à cette Révolution. J'ai presque de la peine à le rappeler tellement c'est une évidence même pour les simples d'esprit», écrit l’ancien militant du parti d’opposition Social Democratic Front (SDF).

Il s’insurge contre «des agitateurs et des pseudo-intellectuels» qui, envoûtés par un certain culte de la personnalité et l'hystérie collective, délaissent ce qu’il appelle «la vraie révolution».

Pour lui, personne ne viendra faire la révolution du peuple camerounais à sa place.

«Nul ne viendra déloger un dictateur pour vous offrir la liberté frelatée, même l'Amérique a ses propres intérêts. Imaginez un BIYA offrant une mine d'or ou de diamant à Trump pour une valeur de 400 millions de $ à exploiter sur 40 ans quelque part à Abong-Mbang, TRUMP parlera t-il encore de violation des droits de l'homme ?», dit-il à l’endroit des leaders de son parti, qui ont entrepris depuis un bon moment, de déployer des efforts pour s’attirer la sympathie des grands pays occidentaux et des organisations internationales qui comptent.

Le but étant de les aider à faire pencher la balance de leur côté dans le bras de fer qui les oppose depuis octobre 2018, au régime de Yaoundé.

Ci-dessous l’intégralité de la réflexion de Célestin Djamen  

 

La Vérité peut parfois être dure à avaler mais elle doit passer: certains compatriotes en appellent à "Maître" TRUMP de venir les libérer , c'est le prototype du bon Nègre apprivoisé : incapable de prendre son destin en main, incapable de faire SA révolution, il en appelle au Yankee, au Maître Blanc pour le sauver ou pour lui livrer une "liberté clef en main" qu'il n'a jamais su conquérir ni mériter, où a t-on déjà vu l'inverse ???

Quelle gloire aurions-nous à savourer si on nous sortait d'un Aquarium géant pour un autre Aquarium géant?

Chers frères et sœurs, restons lucides, le VRAI CHANGEMENT, c'est au Cameroun même si les soutiens peuvent se disséminer partout dans le globe, la VRAIE RÉVOLUTION, c'est au Cameroun même si toute fille et tout fils du Cameroun est appelé à contribuer par sa pensée et par ses moyens à cette Révolution. J'ai presque de la peine à le rappeler tellement c'est une évidence même pour les simples d'esprit.

Des agitateurs et des pseudo-intellectuels lâchant la proie pour l'ombre, envoûté par un certain culte de la personnalité et l'hystérie collective, se délectant du superficiel et du bling bling émotionnel, n'ont rien compris à la VRAIE RÉVOLUTION et, ce faisant induisent bênoitement mais de bonne foi le Peuple en erreur.

Nul ne viendra faire la Révolution à votre place à part vous-même.

Nul ne viendra déloger un dictateur pour vous offrir la liberté frelatée, même l'Amérique a ses propres intérêts. Imaginez un BIYA offrant une mine d'or ou de diamant à Trump pour une valeur de 400 millions de $ à exploiter sur 40 ans quelque part à Abong-Mbang, TRUMP parlera t-il encore de violation des Droits de l'Homme ?

La Vraie liberté,on l'a conquiert par soi-même.

Les Sud-africains n'ont jamais eu besoin de méga meeting pour VAINCRE L'APARTHEID mais d'une conscience NATIONALE et d'un esprit de sacrifice. Ce fut la raison de mon retour au pays natal et ça sera la raison pour laquelle je serai prêt à quitter la terre des hommes.

Un citoyen.

Auteur:
Pierre Arnaud NTCHAPDA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique