Cameroun - Elections du PCA et du Vice-PCA de la SONACAM: Des artistes plaident pour la présentation d’une liste unique et consensuelle

Par Béatrice KAZE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 10-Nov-2020 - 12h47   4786                      
1
Sonacam Alain Ghislain Kanga
C’est l’une des recommandations formulées au cours d’une rencontre tenue le 7 novembre 2020 à Douala.

Dans la perspective du renouvellement des organes dirigeants de la Société nationale camerounaise de l’art musicale (SONACAM), des artistes se sont retrouvés le 7 novembre 2020 dans un hôtel de la ville de Douala. Objectif de cette rencontre: parler d’une même voix avant la tenue de l’Assemblée générale au cours de laquelle seront élus le président du Conseil d’administration et le vice-président du Conseil d’administration de la SONACAM.

Parmi les résolutions ayant sanctionné cette réunion, «les artistes proposent la tenue avant l’Ag élective, d’une réunion convoquée par un comité de sage, composé d’une dizaine d’artistes supposés ne pas être intéressés par un quelconque poste, notamment Kotti François, Ange Ebogo Emerand, Ekambi Brillant, Eko Roosevelt, Effa Paul, pour ne citer que ceux-là. L’objectif de cette réunion étant de convaincre tous les candidats déclarés au poste de PCA et vice-PCA de faire partie d’une liste unique et consensuelle d’administrateurs. Dans laquelle seront élus le PCA et le vice-PCA afin de mutualiser et capitaliser le potentiel de tous ces candidats qui disposent tous de bonnes idées», renseigne le quotidien Le Messager édition du 10 novembre 2020.

La réunion tenue le 7 novembre 2020 est la première d’une série de rencontres qui se tiendront dans d’autres villes du pays. Pour l’artiste Marco Mbella, «il sera question au cours de ces réunions de ramener l’unité au sein de la maison pour que lorsque nous irons à l’Assemblée générale élective dans les prochaines semaines, nous parlions d’une seule et même voix et que nous soyons capable d’élire des personnes qui répondent à un certain profil que nous allons ensemble définir».

Outre l’actualité liée au renouvellement des organes dirigeants de la SONACAM, ces artistes ont «déploré et dénoncé les perceptions illicites dans le secteur du droit d’auteur qui se font ces derniers temps par des personnes non-habilitées à le faire, sans que la destination des fonds perçus ne soit connue et maîtrisée. Ils invitent le ministère des Arts et de la Culture et la Commission de contrôle du fonctionnement des organismes de Gestion collective du droit d’auteur et des droits voisin à se saisir de ce dossier», lit-on.

Auteur:
Béatrice KAZE
 @T_B_A
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique