Cameroun - Evènement: La ville de Yaoundé va accueillir un festival autour de la valorisation du cheveu afro naturel

Par Claude Paul TJEG | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 05-Aug-2020 - 09h14   1417                      
2
Une femme tresse les cheveux d'une fille dans un camp de déplacés de Gwoza, le 1er aout 2017, dans le nord-est du Nige AFP/Archives/STEFAN HEUNIS
Ce festival aura lieu du 7 au 8 août 2020 à la Fondation Muna et à la case des Arts, située en face du Lycée bilingue de Yaoundé.

«Mesdames, Messieurs, chers noirs, n’ayez plus honte de vos cheveux crépus et prenez en soin». Voici résumé dans un discours harangueur et surtout interpellateur, l’esprit qui sous-tend la tenue prochaine, du festival «Isil», entendez  Cheveu, dans la langue Fang-Beti. Cette rencontre qui se veut internationale, va rassembler des spécialistes, des médecins, des entrepreneurs venus du Mali, du Cameroun, du Sénégal, du Tchad et du Rwanda autour du cheveu afro naturel et des dreadlocks. 

Le thème de cette grande fête s’intitule: «Cheveux afro et leadership». Plus qu’une simple célébration de la beauté des cheveux naturels, les organisateurs «D’Isil» souhaitent que cette première édition soit le point de départ d’un vaste mouvement qui à terme, déconstruira le complexe du cheveu crépu et réconciliera les noirs avec leur chevelure.

«Le projet, je le nourris depuis 5 ans, et cela fait 2 ans qu’il se met en forme.C’est un évènement socioculturel qui vient d’une observation. Les femmes mettent des greffes, se font lisser les cheveux avec du défrisage, parce qu’elles peinent à entretenir notre chevelure. L’objectif est donc de montrer comment prendre soin de ce cheveux», a confié Bahanag Njoh, promotrice d’ISIL, à nos confrères de Cameroon Tribune.

Au programme du festival, il y aura, des panels d’échange, des projections, des documentaires, un défilé, des ateliers, une exposition-photos. 

 

Auteur:
Claude Paul TJEG
 @T_B_D
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique