Cameroun - Guy Feutchine: «Stéphane Bahoken, Duplex Tchamba et ce que je suis devenu après ma carrière de joueur et mon séjour chez les Lions indomptables»

Par Adeline ATANGANA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 07-Jun-2017 - 13h25   6363                      
0
Guy Fetchine GAF
L’ancien Lions indomptable du Cameroun reconverti à l’entrainement, vient de boucler en France une saison sportive complètement réussie avec son équipe AS Menora. Il a aussi vécu l’intégration de l’international junior camerounais Duplex Tchamba et de la montée en Ligue 1 de Racing club de Strasbourg avec Stéphane Bahoken, fils d’une autre ancienne gloire des Lions indomptables. De tous ces sujets, Guy Armand Feutchine a bien voulu en parler dans l’entretien ci-dessous

Cette saison, au bout d’un parcours formidable en championnat, l’équipe que vous entrainez, l’AS Menora a été promue en partant de la Promotion d’Excellence  à Excellence. De l’extérieur, les supporters de votre équipe affirment qu’ils sont fiers de la prestation de l’AS Menora. De l’intérieur, comment appréciez-vous votre bilan ?

 Nous avons vraiment bien vécu cette saison au cours de laquelle tout s’est bien passé pour notre équipe. Je ne vais pas entrer dans les détails, mais, je tiens à préciser que c’est la quatrième année d’affilée que nous allons de façon progressive d’un niveau à un autre. Et à chaque montée, on la célèbre avec les joueurs et encadreurs. C’est un grand groupe qui s’investit pour la réussite de l’AS Menora. Je saisi cette occasion que vous me donnez pour dire que depuis le début de cette aventure, le Président de cette équipe a su me motiver sur le plan sportif et sur le plan humain. C’est beaucoup plus le facteur humain qui m’a poussé à accepter ce challenge. L’esprit d’accueil et la convivialité des gens d’ici ont beaucoup pesé sur mon choix quand je suis arrivé en France en provenance de la Grèce.

Justement, on vous a vu avec le statut de joueur en Grèce, on vous découvre entraineur en France. On ne va pas oublier que vous faites partis des anciens  Lions indomptables et de l’Union de Douala, très populaire au Cameroun. Vos fans aimeraient savoir ce que vous êtes devenus exactement?

 Pendant ma carrière de joueur, j’ai eu beaucoup d’entraineurs qui m’ont dit que j’avais des qualités pour être entraineur de football après ma carrière de joueur. Que ce soit au Cameroun ou à l’étranger, on me le disait toujours partout où je suis passé. Ainsi, quand j’ai arrêté de jouer, j’ai eu un président en Grèce qui m’a donné une chance d’entrainer. C’était en 4e division. On a eu des résultats. Mais, au fur et à mesure que mon équipe avançait, je ne pouvais plus m’assoir sur le banc technique parce que  je n’avais pas de diplôme d’entraineur. J’avais donc le choix : rester en Grèce ou aller passer mes diplômes. J’ai donc choisi d’aller passer mes diplômes en France.  Je me suis engagé, j’ai passé les diplômes qu’il fallait. L’année dernière par exemple, j’ai reçu un diplôme qui me permet d’entrainer jusqu’en CFA . Quand j’arrive en France pour passer mes diplômes, le président de mon club actuel, me propose un challenge, qui m’intéresse. Je suis venu en club avec un projet, aujourd’hui le projet est en train de marcher. Je parle de l’AS Menora où je suis le patron technique, en charge des projets de tout le club, à savoir développer le club et son centre de formation. Pour moi, c’est intéressant parce que ce projet va me permettre aussi de passer les autres diplômes d’entraineur jusqu’au DEPS qui est le diplôme d’entraineur professionnel de football. Ce n’est pas facile, mais je crois que je vais y arriver.  Et en parallèle, je suis dans le staff du Racing clubs de Strasbourg en tant que adjoint de François Keller, qui est le directeur du Centre de formation. Donc, voilà mon actualité en gros après ma carrière de joueur professionnel. 

Guy Fetchine (c) GAF

Bien qu’étant le parton de l’encadrement technique à l’AS Menora, vous faites aussi parti du staff technique du Centre de formation de Racing club Strasbourg dont l’équipe professionnelle vient de retourner en Ligue 1. Au sein de l’effectif de Racing club, il y a Stéphane Bahoken, le fils de Paul Bahoken, une autre ancienne gloire des Lions indomptables.  Stephan a été l’un des piliers de la monter  de Strasbourg  en Ligue 1. Comment avez-vous trouvé ses prestations ?

 Stéphane est dans le club depuis environ deux saisons déjà. Il a  énormément contribué pour la montée du Racing en national l’année sur passé et cette saison encore, il a été pour beaucoup dans la montée du Racing club Strasbourg en Ligue 1.  Il a beaucoup joué, il a aidé l’équipe, il a marqué des buts, il a été décisif. Il a fait honnêtement un bon championnat, il a été décisif à plusieurs fois, il a été présent quand le coach a eu besoin de lui. Stephan a été donc, comme vous le dites,  un élément majeur pour la montée de Racing club, de la National en Ligue 2 et de la Ligue 2 à la Ligue 1.

 Est-ce qu’on peut dire que Stéphane a « grandi » ? Est-ce qu’il a atteint vraiment la maturité pour prétendre à une place au sein de la sélection nationale du Cameroun par exemple ?

 A voir ce que Stéphane a fait cette saison, honnêtement, il n’y a plus de doute, il fait l’unanimité sur ses qualités. Quand il arrivait à Strasbourg, il a eu un temps d’adaptation, une période de transition, et après, je pense aujourd’hui, il a énormément progressé et il continue de progresser. Donc, c’est un joueur qui a muri, qui continue d’aller vers l’avant. Je pense qu’il a une marge de progression énorme. A mon humble avis et avec le regard du technicien, je pense qu’il a les qualités pour intégrer l’équipe nationale du Cameroun.

 Vous avez aussi vu arriver en Alsace, Duplex Tchamba, international juniors camerounais. Est-ce que vous pouvez lever le voile sur la vie sportive de ce talentueux défenseur qui a éclaboussé de son talent les compétitions locales dans son pays natal  avant d’être transféré au Racing club Strasbourg ?

Guy Fetchine (c) GAF

 Quand il est arrivé, j’ai découvert un joueur vraiment athlétique, un bon défenseur central gaucher. Pendant les matches d’entrainement, il parvient à percer les lignes avec des passes dans l’intervalle pour trouver par exemple un joueur au milieu de terrain.  Il peut sauter les lignes. Il est aussi costaud dans les duels. Je pense que c’est un jeune lion indomptable qui a vraiment des qualités pour ce poste de défenseur central. Duplex est arrivé en fin avril 2017, il a signé un contrat de 4 ans avec Strasbourg…

 Pour finir, vous suivez,  je l’imagine, l’actualité des Lions indomptables. Depuis votre départ, il y a eu des hauts et des bas. Cette année, cette sélection a remporté un 5e titre de Champion d’Afrique.  Comment appréciez-vous, même de loin, les prestations des Lions indomptables?

Je vais d’abord vous dire que je suis content de la dernière Coupe d’Afrique des Nations 2017 au Gabon au cours de laquelle les Lions indomptables nous ont vraiment fait plaisir. Ramenez ce trophée de la Can au Cameroun après 15 ans d’attente, ça été un exploit qui a fait la fierté de tous les camerounais. Avec l’effectif actuel, il y a vraiment quelque chose qui est en train de se mettre en place. J’espère que cette dynamique de succès va continuer. Je souhaite que les Lions indomptables règnent pendant longtemps sur l’Afrique. Je leur souhaite aussi bonne chance pour la Coupe des Confédérations qu’ils disputeront en Russie dans moins de deux semaines.

 

Auteur:
Adeline ATANGANA
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique