Cameroun - Médaille Goethe 2021: Marilyn Douala Manga Bell, l’arrière-petite-fille de Rudolph Douala Manga Bell honorée par la République Fédérale d’Allemagne

Par Wilfried ONDOA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 14-Jul-2021 - 15h47   5928                      
6
Marilyn Douala Manga Bell archives
Elle a été honorée pour ses expositions et d’autres activités menées autour des arts plastiques, où la présidente de l’organisation culturelle Doual’art dans le Littoral dénonce les crises personnelles, identitaires, foncières et socioculturelles du Cameroun dans l’optique d’entrevoir un dialogue culturel inclusif.

L’arrière-petite-fille de Rudolph Douala Manga Bell, Marilyn Douala Manga Bell a été honorée par la République Fédérale d’Allemagne au même titre que le compositeur Japonais Toshio Hosokawa et de la chorégraphe chinoise Wen Hui. L’économiste et propriétaire du Centre culturel Doual’art est lauréate de la Médaille Goethe 2021. D’après le quotidien national bilingue Cameroon Tribune en kiosque ce 14 juillet 2021, l’information a été donnée à la conférence de presse organisée par visioconférence avec les journalistes allemands et ceux des pays bénéficiaires le 13 juillet 2021.

Cette conférence retransmise en live Stream sur toutes les plateformes du Goethe-Institut, a permis aux membres du jury de présenter le travail et les actions de chaque lauréat. La médaille Goethe est décernée par la République fédérale d’Allemagne à des personnes qui se sont particulièrement illustrées dans les échanges culturels internationaux.

Cette médaille récompense Marilyn Douala Manga Bell pour ses expositions et d’autres activités menées autour des arts plastiques, où la présidente de l’organisation culturelle Doual’art dans le Littoral dénonce les crises personnelles, identitaires, foncières et socioculturelles du Cameroun dans l’optique d’entrevoir un dialogue culturel inclusif.

Sa médaille lui sera remise le 28 août prochain. Interrogée, Christina Von Braun, la présidente du jury, par ailleurs vice-présidente du Goethe-Institut affirme que «Marilyn développe des idées remarquables sur la mise à jour des injustices coloniales et sur le renforcement de l’identité camerounaise. Et elle prend position de façon conciliante», peut-on lire dans les colonnes du journal.

Le thème du prix de cette année c’est «Culture dans un jus particulier dans le réseau de la communauté globale». Pour la lauréate, «tout ceci est encore virtuel pour moi. Je n’ai pas encore le sentiment d’avoir reçu une quelconque médaille. J’attends avec impatience le mois d’août», écrit le quotidien.

«Grâce à cette distinction honorifique décernée par la République fédérale d’Allemagne, Princesse Marilyn Douala Manga Bell espère rentrer en contact avec de potentiels partenaires étrangers et continuer de promouvoir l’art contemporain camerounais», lit-on.

Wilfried ONDOA

Auteur:
Wilfried ONDOA
 @T_B_D
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique