Cameroun - Polémique: Selon l’historien Kum' a Ndumbe III, il n’existe pas un «traité Germano-Douala», mais un «traité Germano-Camerounais»

Par Pierre Arnaud NTCHAPDA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 13-Jul-2019 - 14h41   7865                      
70
L' historien Kum à Ndumbe III capture d'écran
L’universitaire camerounais attribue cette appellation à des Camerounais « tribalistes qui ont tribalisé l’écriture de l’Histoire ».

Kum’ a Ndumbe III conteste l’histoire du traité liant le Cameroun et l’Allemagne en 1884 tel qu'enseignée au Cameroun. Le professeur d’histoire formé en Allemagne a déclaré le 12 juillet 2019 date de la commémoration de la signature de cet accord qu’il ne concernait pas que la tribu Douala mais le Cameroun tout entier. « Que ceux qui écrivent dans les livres scolaires « traité germano-douala » m’apportent le document, que ce soient ces inspecteurs pédagogiques, que ce soient les professeurs d’histoire d’université, qu’ils m’apportent le document  où c’est écrit « Deutsche-duala vertrag » ou bien si vous voulez « traité germano-douala ». Qu’ils m’apportent un seul document. Ce document n’existe nulle part. Tout simplement parce que Douala n’existait même pas en 1884 », conteste-t-il au micro de Radio Balafon

Il dénonce l’action d’historiens mal intentionnés. « Ce sont les Camerounais parce qu’ils sont des tribalistes qui ont tribalisé l’écriture de l’Histoire en disant que ce traité est un traité germano-duala », accuse-t-il convoquant la « vérité scientifique ». Celle-ci selon lui consiste à montrer le « vrai contrat » où il est écrit « we are the kings of cameroons  et non pas we are the kings of duala ». Le prince de la chefferie de Bonabéri à Douala fait valoir que Douala s’appelait « Cameroon,s river » (fleuve Wouri en français ) autant que le reste du territoire contrôlé par les Allemands en Afrique centrale. Cela dure de 1884 à 1901 quand l’administration allemande décide de débaptiser le Kamerun qui longe le fleuve Wouri pour l’appeler « ville de Douala ».

Le petit fils du mythique roi et résistant Lock Priso (Kum' a Mbape) soutient que les Allemands ont toujours appelé ce traité « Kamerun Vertrag » (traité Germano-Camerounais) et demande aux historiens camerounais de cesser de « tribaliser l’histoire du Cameroun ». Kum' a Ndumbe III rappelle en outre que d’autres rois avaient déjà signé avec l’Allemagne des traités avant celui que ce pays conclut avec les chefs Akwa et Bell.

L’historien dit avoir ainsi recensé en tout 95 traités de transfert de souveraineté, de paix et contrats de vente signés. Il demande aux populations du canton Akwa de ne pas falsifier l’Histoire en déclarant que le roi Dika Mpondo était le signataire plénipotentiaire du traité avec l’Allemagne. « C’est faux et archifaux. Aucun document ne le dit », clame-t-il.

Auteur:
Pierre Arnaud NTCHAPDA
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique