Cameroun - Réflexion/Jean De Dieu Momo tacle Maurice Kamto: «Lorsqu’un meneur conduit sa propre famille politique dans une fosse béante… ce meneur prouve qu’il n’a pas la capacité de conduire l’opposition»

Par Fred BIHINA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 13-Jun-2019 - 11h34   11596                      
58
Jean De Dieu Momo archives
Le ministre délégué auprès du ministre de la Justice publie une tribune libre dans les colonnes du quotidien Cameroon Tribune de ce 12 juin 2019, à travers laquelle il tance l’opposition camerounaise. Il s’en prend particulièrement au MRC et à son leader, sans jamais les citer.

Décidément, Jean De Dieu Momo a la production intellectuelle fertile. Depuis sa nomination au gouvernement le 4 janvier 2019, le ministre délégué auprès du ministre de la Justice multiplie les articles d’opinions qu’il publie dans la presse ou les réseaux sociaux.

«Le futur se vit au présent», c’est le titre de la tribune libre que le membre du gouvernement publie dans les colonnes du quotidien Cameroon Tribune paru ce mercredi 12 juin 2019. Le leader du PADDEC fait «le compte de situation de l’opposition». Il s’en prend notamment au MRC (Mouvement pour la Renaissance du Cameroun) et à son leader, Maurice Kamto, sans jamais les citer.

«La cristallisation des opportunités politiques d’une certaine formation politique autour de la seule individualité de son meneur, gèle toutes chances de mise en œuvre des possibilités d’occupation pour les autres cadres, du champ de gouvernance de proximité lors des échéances électorales législatives et municipales à venir», pense l’homme politique.

En d’autres termes, selon Me Momo, le MRC se dirige droit vers un échec aux prochaines consultations électorales. Plus loin, il tance le dauphin de Paul Biya au dernier scrutin présidentiel. «Lorsqu’un meneur conduit la conduite des cadres de sa propre famille politique à une fosse béante pour tout espoir, où sont noyées toutes possibilités d’opportunités politiques qui pourraient être saisies par ses principaux cadres, ce meneur prouve qu’il ne possède pas la capacité de conduire la conduite de l’opposition», dit-il, parlant de Maurice Kamto.

«Ayant réduit une vue d’ensemble à une introspection égocentriste, raccourcie de soi à soi, absorbante de toutes les possibilités qui pourraient profiter d’abord à un ensemble, à une certaine famille politique de l’opposition, ce meneur garantit à coup sûr, à sa famille politique une mort certaine», ajoute l’ancien farouche opposant au régime de Yaoundé, passé dans le camp des alliés peu avant l’élection présidentielle d’octobre 2018.

Fred BIHINA

Auteur:
Fred BIHINA
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique