Polémique - Coronavirus: Deux chercheurs français choquent en estimant que les Africains seront des cobayes privilégiés de tests d’un vaccin en laboratoire

Par Fred BIHINA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 03-Apr-2020 - 13h09   5545                      
10
Les deux chercheurs français à l'origine de la polémique capture d'écran
Ce vaccin BCG est l’œuvre de l’INSERM (l’Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale), un établissement public français à caractère scientifique.

Suggérer qu’on peut réaliser des tests d’un vaccin pas très sûr en Afrique, parce que les africains sont prédestinés aux maladies et même à la mort ! C’est l’idée hallucinante émise par deux chercheurs français, le 1er avril 2020 sur la chaîne d’information en continu LCI.

Alors qu’ils échangeaient sur des essais d’un vaccin BCG, actuellement en laboratoire, mis au point pour lutter contre le COVID-19, Camille Locht, directeur de recherche à l'INSERM (l’Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale) et Jean-Paul Mira, chef du service de réanimation de l'hôpital Cochin à Paris, ont suggéré qu’il était plus simple d’utiliser les Africains comme cobayes.

Voici la séquence hallucinante:

Vidéo de LCI (c) Facebook

Des propos qui ont choqué dans le monde entier. A commencer par la France. Olivier Faure, le patron du Parti Socialiste, a estimé qu’il s’agit de racisme.

Tweet d'Olivier Faure (c) capture d'écran

C’est aussi l’avis de l’ancien footballeur ivoirien Didier Drogba, qui qualifie les propos d’aberration.  

«Il est inconcevable que nous continuons à accepter ceci. L’Afrique n’est pas un laboratoire. Je dénonce vivement ces propos graves, racistes et méprisants!  Aidez-nous à sauver les vies en Afrique et stopper la propagation de ce virus qui déstabilise le monde entier, au lieu de nous envisager comme cobayes. C’est aberrant !  Les dirigeants Africains ont la responsabilité de protéger les populations de ces complots abominables.  Que Dieu nous protège», a réagi l’ancien attaquant de Chelsea.

Le Camerounais Samuel Eto’o est allé plus loin en balançant des injures.

Message de Samuel Eto'o (c) capture d'écran

Claudy Siar, l’animateur en service à RFI lui, a mis en garde les dirigeants africains qui seraient tentés d’exposer ainsi leurs populations.

Tweet de Claudy Siar (c) capture d'écran

Face à la polémique, l’INSERM a dû réagir. Mais l’organisme indique d’abord que plusieurs pays du continent ont déjà accepté que les tests se fassent chez eux, contre forte rémunération. La structure estime ensuite que la polémique est déplacée, et pour cause, dit-elle enfin, des tests de même nature seront réalisés en France, en Allemagne ou encore aux Pays-Bas.

Tweet de l'Inserm (c) capture d'écran

 

Auteur:
Fred BIHINA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique