RDC: 13 morts, 114 disparus dans un naufrage dans l'est

Par Agence France Presse | AFP
Bukavu - 19-Apr-2019 - 00h13   1392                      
0
Une pirogue sur le lac Kivu, dans l'est de la République démocratique du Congo AFP/Archives/GUY-GERVAIS KITINA
Treize morts, 114 disparus, des rescapés choqués et la sécurité en question: à nouveau, un naufrage tragique sur le lac Kivu a endeuillé cette région de l'est de la RD Congo où le présiden

Treize morts, 114 disparus, des rescapés choqués et la sécurité en question: à nouveau, un naufrage tragique sur le lac Kivu a endeuillé cette région de l'est de la RD Congo où le président Félix Tshisekedi est venu jeudi apporter réconfort aux familles.

Après quelques jours d'incertitude, c'est le président lui-même qui a annoncé le tragique bilan de ce naufrage survenu dans la nuit de lundi à mardi lorsqu'une embarcation partie de Goma surchargée a coulé dans le lac.

"J'ai décrété un jour de deuil national (vendredi) à la suite du naufrage", a déclaré le chef de l'Etat à Mukwidja, petit village de paysans et de pêcheurs au pied des montagnes qui bordent le lac Kivu.

Jeudi, le village et les survivants étaient encore sous le choc.

"J'étais assise devant. Une grosse vague a frappé la pirogue qui a chaviré et nous sommes tous tombés dans l'eau", a témoigné auprès de l'AFP une rescapée, Alice Uwezo Ruchiga (18 ans). Après s'être "agrippés à quatre sur un matelas en plastique, nous avons été repêchés par des pécheurs vers 22 heures", a-t-elle expliqué.

Des rescapés évoquent ceux qu'ils ont vu mourir, des proches comptent ceux qu'ils ont perdu ou qui ont disparu.

"Une femme et son bébé n'ont pu trouver de place sur le matelas, ils ont coulé", a raconté Isaac Ngeriyo (45 ans)

"J'ai perdu ma femme et ma fille aînée qui venaient de Goma" dans ce naufrage, a déclaré Bosco Karusha (49 ans), pêcheur du lac Kivu, à un correspondant de l'AFP présent dans ce village.

Desange Habamungu (35 ans), mère de huit enfants, était toujours à la recherche de son mari. "On est parti chercher des corps aujourd'hui, je ne sais pas si celui de mon mari sera ramené."

"Dans ma famille, nous avons perdu Delphine (26 ans) et Rebecca (15 ans), leurs corps ne sont pas encore retrouvés", s'est lamentée leur sœur Shuturu Kayerani.

- Gilets de sauvetage obligatoires -

Selon l'administrateur du territoire de Kalehe, Muamba Cibwabwa, "dix corps ont été repêchés aujourd'hui" vers le village Wawa, situé sur une île de l'autre côté de la frontière rwandaise.

La pirogue avait à son bord "49 adultes et sept enfants", selon le "manifeste" (liste des passagers) établi par le commissaire fluvial de Kalehe, consulté par l'AFP. Mais ces listes omettent souvent des passagers clandestins.

Le village Mukwidja, que le président Tshisekedi a rejoint par hélicoptère, est situé dans les creux des collines au bord du lac Kivu, avec ses maisons en paille.

Aux proches des victimes au chevet duquel il s'est rendu, le président récemment élu, a annoncé avoir ordonné une enquête "pour faire la lumière sur ce drame qui a endeuillé plus de 140 familles".

Il a également décidé du port obligatoire de gilets de sauvetage par les passagers voyageant sur le lac Kivu, souvent des paysans modestes, et remis mille gilets au gouverneur du Sud-Kivu.

En RDC, les naufrages se soldent souvent par des bilans très lourds en raison de la surcharge et de la vétusté des embarcations, de l'absence de gilets de sauvetage à bord et du fait que beaucoup de passagers ne savent pas nager.



| AFP

Auteur:
Agence France Presse
 @t_b_a
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique