Cameroun-Affaire de mœurs : Coton sport de Garoua suspend l'un de ses dirigeants soupçonné d'harcèlement sexuel à l'encontre d'un joueur.

Par Adeline ATANGANA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 08-Nov-2023 - 13h48   19389                      
2
Coton sport champion du Cameroun 2022 Fecafoot
L’évocation de manière officielle de cette affaire qui couve depuis un certain temps, remet au goût du jour les accusations de pédophilie et d’homosexualité dans le football camerounais.

Moussa Touré est le nouveau directeur sportif de Coton sport de Garoua. Cet ancien Secrétaire général du club champion du Cameroun en titre, remplace Ousmanou Bouba, suspendu le mardi 07 novembre 2023 « à titre conservatoire » de ses fonctions pour des soupçons d’harcèlement sexuel et de chantage.

En effet, le jeune joueur, Issa Mohamadou, a déposé courant septembre 2023, une plainte à la compagnie de gendarmerie de Garoua 1er contre Ousmanou Bouba, directeur sportif et directeur du centre de formation de coton sport de Garoua pour « harcèlement sexuel et intimidation ».

Décrivant les faits, le plaignant explique comment pendant plusieurs mois, l’accusé lui a exigé les rapports sexuels et l’a menacé de représailles en cas de refus…

Alors que cette affaire suit son cours devant une juridiction, la direction du club, après avoir fait la sourde oreille face aux dénonciations du joueur, est subitement sorti du bois pour annoncer l’ouverture d’une enquête «à l’effet de confirmer la véracité des faits et d’établir, le cas échéant, les responsabilités éventuelles » indique le président exécutif de Coton sport de Garoua dans un communiqué signé le 07 novembre 2023.

Au nom de Coton sport, le dirigeant rassure l’opinion publique et la grande famille sportive de sa détermination à lutter contre toute forme de comportements déviants au sein du groupe.

Des sources proches du club confient qu’Issa Mohamadou, ex pensionnaire du centre de formation de Coton sport de Garoua, est la seule des victimes qui a eu le courage de dénoncer Ousmanou Bouba.

Cette affaire de mœurs remet au goût du jour les accusations de pédophilie et d’homosexualité dans le football camerounais. A Bafoussam, chef-lieu de la région de l’Ouest, tout  comme à Douala et à Yaoundé, les principales villes du pays, plusieurs jeunes gens ont été victimes d’actes d’abus sexuel selon plusieurs témoignages.

Des scandales étouffés. La fédération camerounaise de football que dirige Samuel Eto’o fils, l’ancienne gloire du football, est vertement critiquée pour son silence même quand les faits sont avérés ou avoués.

Auteur:
Adeline ATANGANA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique