Cameroun - Intention: Joseph Espoir Biyong, le frais démissionnaire du PCRN, se dit prêt à rejoindre l’UPC si Jean Bahebeck en devient le secrétaire général

Par Pierre Arnaud NTCHAPDA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 10-May-2021 - 16h59   4598                      
6
Joseph Espoir Biyong archives
Le 6ème adjoint au maire de Douala 5ème invite instamment l’homme politique à briguer la plus haute fonction au sein du parti nationaliste.

Après son départ du Parti Camerounais pour la Réconciliation Nationale (PCRN) la semaine  passée, Joseph Espoir Biyong a longuement expliqué sa démission dimanche soir sur Equinoxe Télévision. L’invité du  programme hebdomadaire «Dimanche avec vous» a à l’occasion dit ce qu’il pense de certaines personnalités politiques du Cameroun. Celui qui retient son attention, rafle ses suffrages et fait battre son cœur est Jean Bahebeck, l’universitaire de renom et haut cadre de l’Union des Populations du Cameroun (UPC).

«C’est un miracle camerounais. Il est peut-être au mauvais endroit au mauvais moment. Mais si c’est la volonté de Dieu, quand il va se retrouver là où il va se retrouver, peut-être que c’est de lui que viendra le déclic du véritable changement. Je crois que c’est un homme qui est vrai, un homme qui est 100% lui. Cela veut dire que s’il te déteste, il te dit: «je te déteste». Il ne fait pas semblant. Il ne vient pas te dire: «mon frère, je ne t’aime pas trop». Et s’il veut te faire du mal, il te prévient que «comme je viens là, c’est pour te faire ci ou ça. J’aimerais lui ressembler sur certains points. On n’aimerait pas ressembler  à quelqu’un à 100% forcément. Il a quelque chose en lui», ressent-il.

Le 6ème adjoint au maire de la commune de Douala 5ème voit en lui l’homme par qui l’UPC, parti historique et nationaliste rongé depuis 30 ans par les querelles et les divisions, va renaître. «Je sens une certaine énergie. Je sens quelque chose de puissant qui est en lui et qui peut transformer ce pays. Pas  forcément qu’il sera chef d’Etat, mais un jour, il  se mettra en route et il dira aux Camerounais: «le moment est venu pour que la vraie démocratie commence» et les Camerounais vont le suivre», croit Joseph Espoir Biyong.

Il  souhaite que Jean Bahebeck devienne le futur dirigeant de l’UPC. Il ajoute que seule la présence du médecin pourrait lui faire rallier les rangs de cette formation politique. «Je suis prêt. Peut-être pas pour appeler les Camerounais, mais je suis prêt pour que si Dieu finit par faire que l’UPC  des Ernest Ouandie, Félix Roland Moumié, Um Nyobe, réussit à avoir un leader comme Bahebeck, je ne vais pas hésiter à honorer la mémoire de ces martyrs, de ces patriotes, de ces grands qui ont donné tout ce qu’ils avaient pour le Cameroun. S’il pouvait m’écouter…Encore que ma voix ne compte pas. Je suis prêt pour que si Dieu finit par faire que l’UPC d’Ernest Ouandié, Félix Roland Moumié, Um Nyobé réussit à avoir un leader comme Bahebeck, je ne vais pas hésiter à honorer la mémoire de ces martyrs, de ces patriotes, de ces grands qui ont donné tout ce qu’ils avaient pour le Cameroun», répète-t-il à l’envi.

Selon lui, l’arrivée de Jean Bahebeck aurait des répercussions positives jusque sur la vie de la nation. «Beaucoup me demandent: monsieur le maire comme vous avez démissionné, vous allez partir où ? Si vous voulez avoir une réponse, je vous dis une chose: voici une première piste. Si le professeur Bahebeck est président national de l’UPC, la vraie UPC. Cela veut dire quoi ? Si le gouvernement a pitié de l’UPC et accepte d’écarter Bapooh Lipot, Baleguel Nkot et que le secrétariat général revient au professeur Bahebeck, je vous dis qu’il fera une razzia dans l’Ouest, le Nord, le Sud. Quelque chose de pas naturel va se passer. Ce ne sera pas de son fait, mais il va ressusciter la vraie UPC qui est dans l’âme des Camerounais» Le professeur Bahebeck c’est mon 8ème père. Il ne m’a jamais rencontré mais s’il regarde cette émission je lui dis: «papa, accepte de prendre la tête de l’Upc si jamais tu en as l’opportunité et laisse Dieu faire le reste», supplie Joseph Espoir Biyong en fixant la caméra d’Equinoxe Télévision.  

Auteur:
Pierre Arnaud NTCHAPDA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique