Cameroun: Le journaliste Jean-Bruno Tagne publie « L’Arnaque », un livre bilan des deux ans de pouvoir de Samuel Eto’o à la tête de la Fécafoot.

Par Adeline ATANGANA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 09-Dec-2023 - 11h09   22157                      
6
L'Arnaque, le nouveau livre de JBT JBT
Le journaliste et ancien directeur de campagne de Samuel Eto’o dresse à travers un livre, un bilan plutôt sévère des deux ans de pouvoir du président de la Fécafoot.

Samuel Eto'o n'appréciera certainement pas le cadeau d'anniversaire que lui fait son ancien directeur de campagne. C'est en effet aujourd'hui, 11 décembre 2023, qui marque le deuxième anniversaire de l'accession de l'ancienne vedette des Lions Indomptables à la tête de la Fécafoot que Jean-Bruno Tagne a choisi pour publier son livre intitulé « L 'Arnaque. Il voulait redonner au football camerounais toute sa grandeur ».

Paru aux éditions du Schabel, le livre de Jean-Bruno Tagne fait un bilan plutôt sévère des 24 mois de Samuel Eto'o à la tête de la Fédération camerounaise de football. Le titre, fort évocateur, à le mérite d'clairêtre et donne le ton de cet ouvrage de 270 pages.

L'auteur revient sur les coulisses de la marche héroïque de Samuel Eto'o vers la présidence de la Fécafoot. Il décrit un homme déterminé, qui s'est battu comme un beau diable pour arriver à ses fins. Il revient aussi sur l'incroyable ferveur populaire qui a accompagné Samuel Eto'o jusqu'à son sacré le 11 décembre 2021. Jusque-là, tout va bien. L'ancienne vedette des Lions Indomptables est présentée comme un homme déterminé, intelligent, manœuvrier et surtout plein d'ambitions pour lui-même et pour le football camerounais.

Seulement, écrit Jean-Bruno Tagne, une fois arrivée au pouvoir, « la vraie nature » de Samuel Eto'o le rattrape. L'homme qui a donné le sentiment d'avoir changé, d'avoir gagné en maturité pendant toute la campagne se mue en autocrate brutal qui guillotine tous ceux de ses collaborateurs et membres de son comité exécutif qui osent le contraire. En deux ans à la tête de la Fécafoot, au moins trois membres de son comité exécutif ont été éjectés, son ancien secrétaire général, Benjamin Banlock a démissionné et Samuel Eto'o a fait emprisonner son collaborateur, secrétaire général par intérim, Parfait Siki à la prison centrale de Kondengui pour six mois. L'homme, explique Tagne, n'a rien perdu de son égo déjà décrié quand il sévissait chez les Lions Indomptables.

Plus grave, le président de la Fécafoot a multiplié des actes qui ont fait douter de ses capacités réelles à diriger une institution comme la Fécafoot : non-respect des textes qui lui ont fait perdre une série de procès devant le Tribunal arbitral du sport (TAS ), rupture abusive du contrat avec Le Coq sportif, rupture abusive du contrat avec l'ancien sélectionneur des Lions Indomptables, ce qui va coûter au Cameroun un peu plus d'un milliard de francs Cfa, etc. A cela, il faut ajouter les graves soupçons de trucage de matchs qui entachent l'image du président de la Fécafoot. On se souvient aussi, qu'il avait violemment frappé un bloggeur algérien en pleine Coupe du Monde au Qatar…

Deux ans après son arrivée à la tête de la fédération camerounaise de football, l'homme qui voulait rassembler les Camerounais autour des valeurs du football les a profondément divisées, observe Jean-Bruno Tagne. Pour l'auteur, Samuel Eto'o a tout simplement déçu et de nombreux soutiens qui l'avaient porté jusqu'à la Fécafoot ont déchanté.

Dans son livre, L'Arnaque, Jean-Bruno Tagne fait preuve d'un certain courage et même d'une audace remarquable. Publié cet ouvrage dans un contexte où Samuel Eto'o est presque déifié par une bonne partie du public est le mérite de cet auteur prolifique dont le cinquième livre fera nécessairement du bruit dans le landerneau. « Écrire c'est résister », annonce le journaliste dès la première page de son livre.

 

Titre  : L'Arnaque

Sous-titre  : Il voulait redonner au football camerounais toute sa grandeur

Auteur  : Jean-Bruno Tagne

Éditeur  : Editions du Schabel

Prix  : 10 000 F

Disponible  : Librairie des Peuples noirs Yaoundé

 

Auteur:
Adeline ATANGANA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique