Cameroun - Lions Indomptables - Opinion: Samuel Eto’o est-il beaucoup trop présent dans la tanière ?

Par FMA | Correspondance
YAOUNDE - 23-Sep-2022 - 12h17   3433                      
2
Samuel Eto'o dans la taniere CRTV
L’ultra présence du président de la Fédération Camerounaise de Football n’est pas du goût de tout le monde. Discours pendant les rassemblements, présence dans les vestiaires, supervision des entraînements, mot à la fin du match… Et si Samuel Eto’o en faisait trop ?

Il y’a quelques jours, le président de la FECAFOOT a rejoint son état major à Séoul. Au Swiss Grand hôtel, quartier général des Lions Indomptables pour la circonstance, c’est lui le patron. Il s’informe de tout et multiplie les réunions avec ses collaborateurs directs et membres du staff technique des lions Indomptables. Ce style de management qui marque une certaine rupture avec la discrétion de son prédécesseur Seidou Mbombo Njoya fait partie des marques de fabrique du grand 9. Là où Samuel Eto’o décide de lever le ton face à des mauvaises performances des joueurs sur le terrain, Seidou Mbombo Njoya se contentait de lancer :  "Ne soyez pas tristes, c’est Le football les gars. On fera mieux la prochaine fois"

 

"Personne n’a sa place assurée dans cette équipe"

Impossible de parler de l’ultra présence de Samuel Eto’o dans la tanière sans évoquer la célèbre phrase.

«Je ne suis pas content, du tout (..) Je me fous de qui il y a en face de vous, vous devez faire le job. J’ai pleuré pendant plusieurs années parce que je manquais mes Coupes du monde, mais je sais quel problème j’avais. Ca ne va pas se passer tant que je suis président. J’ai pris cette présidence pour changer les choses. Et les places seront chères je vous le dit. Personne n’a sa place assurée dans cette équipe.

Vous devez faire votre job. Celui qui veut venir porter le maillot de l’équipe nationale du Cameroun, il fait son job quand il est dans cette équipe, sinon il ne vient pas et je serai content, je jouerai avec des enfants. J’ai été assis là 26 ans comme vous, je sais ce que vous pensez. Vous vous dites « c’est un salaud ». Mais j’ai été le meilleur, étant assis là. Et je sais pourquoi j’ai raté. Et aujourd’hui je suis président. Je vais tout vous donner, même ma vie pour que vous soyez dans les meilleures conditions. Même ma vie ! Et je me bagarre avec tout le monde pour vous mettre dans les meilleures conditions(..) Mais quand on vient, c’est le Cameroun les gars. Le Cameroun, pour moi, il n’y a rien de plus beau. Je donnerai ma vie pour mon pays (..) J’ai une très grande estime pour mon pays et je vais arriver là où je vais avec vous ou sans vous (..)« avait alors lancé Samuel Eto’o aux visages des joueurs après une contre performance contre le Burundi le 09 juin dernier.

Pour plusieurs observateurs, Samuel veut surtout faire bénéficier de son expérience de grand joueur à ses jeunes frères. « Il ne parle pas seulement en tant que président de la FECAFOOT mais aussi en tant que meilleur buteur et meilleur joueur de l’histoire du Football Camerounais » nous a confié Max Mbamba, chroniqueur Sportif.

 

(c) Focus Media Afrique

 

 





Dans la même Rubrique