Cameroun – Rebondissement : Le gouvernement trouve un accord avec Magil pour relancer les travaux de construction du complexe sportif d’Olembe.

Par Adeline ATANGANA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 04-Oct-2023 - 08h27   16813                      
5
Stade Olembe MINSEP
Depuis son siège à Montréal au Canada, le constructeur Magil a annoncé ce mardi 3 octobre 2023, la reprise dès la semaine prochaine, du chantier abandonné depuis deux ans environ.

« Après plusieurs séances de travail au Secrétariat général de la Présidence de la République du Cameroun, un procès-verbal de conciliation a été établi le 08 août 2023. Cet effort conjoint a conduit à la signature le 08 septembre 2023, d’un protocole d’accord transactionnel » explique Magil dans son communiqué de presse daté du 03 octobre 2023.

C’est un nouveau développement dans cette affaire aux multiples rebondissements. Au lendemain de la phase finale de la CAN 2021 de football, organisée au début de l’année 2022 au Cameroun, le gouvernement camerounais avait accusé Magil d’avoir abandonné les travaux d’achèvement du complexe sportif d’Olembe.

«La décision prise par Magil , de résilier unilatéralement le contrat d'achèvement des travaux du Complexe sportif d'Olembe n'est nullement une surprise, car après la signature dudit contrat, les actes posés par Magil présentent des intentions malsaines » avait affirmé le Ministre des sports, Narcisse Mouelle Kombi, , dans une correspondance qu'il a transmise au Secrétaire général des services du premier ministre le mardi 03 janvier 2023.

Dans cette correspondance, le membre du gouvernement, expliquait comment Magil et son vice-président Franck Mathiere « en état d'arrestation en Ukraine », ont multiplié des manœuvres dilatoires et des justifications pour s'en mettre plein les poches sans respecter les engagements contractuels.

« Dès lors, la résiliation unilatérale du contrat d'achèvement des travaux du Complexe sportif d'Olembe par cette entreprise signifie que l'État doit lui réclamer la restitution immédiate d'une partie de l'avance de démarrage ainsi que celle du prêt- relais de 4 milliards, faute de quoi Magil doit être poursuivi pour atteinte à la fortune publique. En plus, en arbitrage international, le gouvernement s'opposera à toutes les prétentions financières de Magil » avait averti le ministre des sports.

Magil, qui menaçait avant le coup d’envoi de la phase finale de la CAN 2021 d’arrêter les travaux pour « factures impayées » avait réagi peu de temps après pour démentir les accusations portées contre lui par le Ministre des sports.

Dans la foulée, le Constructeur canadien avait saisi la justice en France « pour laver son honneur ».

Dans une décision rendue le 14 avril 2023, la Chambre de commerce internationale de Paris a condamné le Cameroun à verser plus de 15 milliards de FCFA à Magil… Décision contestée par le gouvernement camerounais.

Pendant qu’on attendait de connaître l’issue de ce feuilleton judiciaire, Magil a fait savoir, contre toute attente, que les parties ont pris la décision commune de mettre un terme à l’arbitrage initié le 23 mars 2023.

La pose de la première pierre du Complexe sportif d’Olembe remonte à huit ans. Et le coût initial était de 163 milliards de FCFA. A ce jour, le gouvernement camerounais et ses partenaires ont déjà dépensé environ 250 milliards de FCFA. En dehors de son stade de football, le chantier est toujours sans sa piscine olympique, son centre commercial et son hôtel 5 étoiles.

Communiqué de presse de Magil

Magil annonce la relance des travaux d'Olembe (c) Magil
Auteur:
Adeline ATANGANA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique