Cameroun – Tension à la Fecafoot : Geremi Njitap propose sa médiation après avoir déclaré que tout est à recommencer après les sentences du TAS

Par Adeline ATANGANA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 20-Aug-2023 - 09h58   16208                      
9
Geremi Njitap Archives
Les membres de la fédération camerounaise de football ne regardent toujours pas ensemble dans la même direction, nonobstant les décisions rendues le 15 août 2023 par le Tribunal arbitral du sport depuis son siège à Lausanne en Suisse.

 

L’interprétation des sentences de la cour suprême du sport mondial est ce qui constitue actuellement la pierre d’achoppement. Pendant que les requérants qui ont eu gain de cause, à savoir Guibai Gatama, Pierre Semengue, Panthère sportive du Ndé et compagnie, estiment que le TAS a annulé tous les actes pris par les dirigeants de la Fecafoot depuis l’année 2022, l’exécutif que préside Samuel Eto’o, pense le contraire. Il invite le public à prendre lesdites sentences avec des pincettes tout en évitant les amalgames.

« S’agissant de la sentence rendue dans l’affaire contre la Panthère sportive du Ndé, le TAS s’est borné à déclarer nulle la résolution numéro 15 de l’Assemblée générale du 27 août 2022 portant sur l’élection des commissions juridictionnelles. Il a en revanche rejeté l’appel de la Panthère sportive du Ndé relatif à l’annulation des décisions prises par la chambre fédérale d’homologation et de discipline de la Fecafoot. Ainsi, l’ensemble des décisions prises par cette juridiction, notamment la relégation de la Panthère sportive du Ndé, demeure pleinement valide » a affirmé le Secrétaire général de la Fecafoot dans un communiqué publié le 18 aout 2023.

Donc, les membres de la Fecafoot ne s’entendent pas sur une partie des effets des verdicts du TAS. Afin d’éviter un blocage des compétitions, Geremi Sorele Fotso Njitap, ex coéquipier de Samuel Eto’o fils en équipe nationale de football, actuel président du Syndicat national des footballeurs camerounais, propose sa médiation.

«On a eu tout récemment, le communiqué de la CAF. Je peux vous rassurer ici que, en tant que camerounais, personne ne peut être content que le Cameroun soit indexé ainsi (Le président de la Fecafoot soupçonné de trucage des matchs et corruption, ndlr). Le second, ce sont les sentences du TAS. Lorsqu’on regarde, on constate que tout est à recommencer. Je pense bien que la solution serait que tous les acteurs du football s’asseyent autour d’une table et qu’on essaye de trouver des solutions. Maintenant, qui pour prendre le leadership ? Nous au Synafoc, nous sommes disposés à jouer ce rôle de médiateur » a-t-il déclaré.

Donc, la balle est désormais dans le camp des protagonistes de la crise.

 

Ci-après, différentes réactions de la Fecafoot suite aux sentences du TAS

-

Réaction Fecafoot suite aux sentences du TAS (c) FECAFOOT

-

Réaction Fecafoot suite aux sentences du TAS (c) FECAFOOT
Auteur:
Adeline ATANGANA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique