Cameroun - Balafon Music Awards 2017: Ténor couronné artiste de l’année avec plus de 142 milles votes, a décroché 2 autres trophées et empoché 1 million de francs CFA

Par Iris BITJOKA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 14-Dec-2017 - 11h01   5522                      
2
Tenor aux BMA 2017 Iris Bitjoka
Tout juste 29% de voix obtenues, mais l’adolescent de 19 ans s’en est bien sorti mercredi 13 décembre 2017 dans la catégorie artiste de l’année, où ça a joué très serré entre lui et ses adversaires Locko, Daphné, Mr Leo et Salatiel

C’est les bras bien chargés que le jeune Ténor a quitté la salle de spectacle de la place Saint David à Bonanjo aux premières heures du jeudi 14 décembre 2017. Nommés dans 5 des 11 catégories en compétition aux Balafon Music Awards acte 5, le jeune artiste a réussi à rafler 3 titres.

Et c’est la catégorie Révélation musicale de l’année qui ouvre le bal de ses chèques et trophées. Prix remis par le maire de Douala 2ième Me Denise Fampou. Une distinction qui n’était qu’une évidence à en croire les cris du public à la place saint-David, rien à voir avec son deuxième prix qui semble avoir pris à contre-pied plus d’un.

Tenor aux BMA 2017 (c) Iris Bitjoka

 Alors que la salle reprend en cœur le refrain du titre ‘’Gromologie’’ pour désigner l’artiste Koppo comme vainqueur de la catégorie Vidéo-clip de l’année, le Dr Mouelle Essomba désigné pour remettre le prix ouvre l’enveloppe et déclare plutôt le jeune Ténor une fois encore vainqueur. Grâce à son Vidéo-clip ‘’Bad things’’ il a récolté plus de 151.000 votes soit 27% de voix exprimées, juste devant Locko ayant totalisé 5% de voix de moins.

Tenor aux BMA 2017 (c) Iris Bitjoka

Le couronnement aura été la distinction artiste de l’année 2017, remporté avec un taux de 29% contre 23% pour Locko, 18% pour Daphné, 17% pour Mr Leo et 13% pour Salatiel.  En remettant le trophée au vainqueur, André-Marie Talla parrain de cette 5e édition de la prestigieuse cérémonie de récompense des meilleurs artistes et promoteurs de musique au Cameroun, a dit être tout à fait en accord avec le choix du public qui a voté le père du ‘’Fiang du We et du Yamo’’, Ténor Ebanflang.

Iris Bitjoka

Auteur:
Iris BITJOKA
 @T_b_a
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique