Cameroun - Coopération: L’Ambassade de France au Cameroun envisage une coopération décentralisée avec la mairie de Yaoundé III

Par Wilfried ONDOA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 27-May-2021 - 10h12   2846                      
9
Christophe Guilhou ACP
C’est le but de la visite de l’ambassadeur Christophe Guilhou chez le maire Lucas Owona de cette commune d’arrondissement le 25 mai 2021.

L’ambassade de France au Cameroun élabore des pistes d’une coopération décentralisée avec la commune d’arrondissement de Yaoundé III. C’est dans cet ordre d’idées que l’ambassadeur de France au Cameroun, Christophe Guilhou, est allé à la rencontre du magistrat communal de la circonscription territoriale de Yaoundé III, Lucas Owona, le 25 mai 2021.

«A Yaoundé, l’ambassade de France au Cameroun est située sur le territoire de la commune de Yaoundé III. La résidence de l’ambassadeur aussi. En qualité de résident attaché à cette terre qui l’héberge, Christophe Guilhou s’est rendu à la mairie de Yaoundé III… Il s’est longuement entretenu avec le maire, Lucas Owona», rapporte le quotidien national bilingue Cameroon Tribune en kiosque ce 27 mai 2021.

Notre confrère raconte que pendant plus d’une heure, les deux personnalités ont échangé sur la coopération avec la France en général, mais davantage sur la coopération décentralisée. A ce propos, «le chef de la mission diplomatique française a confié à la presse, au sortir de cette entrevue, être venu toucher du doigt la réalité de la décentralisation, telle qu’elle se vit dans cette collectivité territoriale décentralisée», peut-on lire dans les colonnes du journal.

Selon le journal, le diplomate français veut s’approprier les besoins quotidiens des populations, afin de cerner les défis auxquels sont confrontés les magistrats municipaux, principaux acteurs au cœur du processus de décentralisation. «Je suis venu voir concrètement avec le maire, afin de mieux comprendre les défis qui l’attendent chaque jour et auxquels font face les populations dans une commune importante comme celle de Yaoundé III», a confié Christophe Guilhou à la presse.

D’après le quotidien, c’est une sorte de diagnostic précis après lequel l’ambassadeur peut alors envisager des perspectives de collaboration. «L’idée étant de définir les demandes et les offres possibles en France avec les communes et les communautés de tailles similaires», a conclu le diplomate français.

Wilfried ONDOA

Auteur:
Wilfried ONDOA
 @T_B_D
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique