Cameroun - Coronavirus/Geremi Njitap (vice-président de la FIFPro): «Je suis entièrement solidaire des décisions prises par la FIFA, la CAF, la FIFPro, l’OMS et les États, pour protéger les vies humaines, et notamment celles des footballeurs»

Par Wilfried ONDOA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 27-Mar-2020 - 14h28   3944                      
0
Geremi Njitap Archives
L’ancien international camerounais s’est confié à nos confrères de RFI, le 26 mars 2020 dans un entretien.

Interrogé par nos confrères de Radio France International (RFI) le 26 mars 2020, l’ancien lion indomptable, Geremi Njitap, aujourd’hui vice-président du Syndicat international des footballeurs professionnels, la FIFPro, a salué l’arrêt des compétitions sur le continent africain, au moment où le COVID-19 sévit.

«Cette pandémie fait des ravages… Je suis entièrement solidaire des décisions prises par la Fédération internationale de football (FIFA), la Confédération africaine de football (CAF), la FIFPro, l’Organisation mondiale de la santé et les États, pour protéger les vies humaines, et notamment celles des footballeurs. Ce sont ces mesures qui ont conduit à l’arrêt des compétitions en Afrique et partout dans le monde. Le football est une activité qui mobilise de grandes masses de personnes. Donc, il était important de tout arrêter», a-t-il déclaré.

Une situation qui aura une incidence considérable sur les salaires des footballeurs professionnels.

En Afrique, «les joueurs ne sont pas toujours payés convenablement dans des circonstances normales. L’actualité du Covid-19 est venue renforcer cette situation. L’arrêt des compétitions est synonyme d’arrêt de travail pour les joueurs. Nous savons que les gouvernements n’ont pas encore défini les mesures nécessaires pour accompagner les clubs et les organisateurs de championnats. Il est normal que je ressente des frayeurs concernant la situation financière. Mais cette pandémie ne touche pas que le football et les footballeurs. Elle touche toutes les couches sociales, politiques et économiques du monde», a reconnu l’ancien pensionnaire du Real Madrid en Espagne.

A la question de savoir si les footballeurs sont suffisamment sensibilisés en Afrique aux risques du Coronavirus, l’ancien coéquipier de Didier Drogba à Chelsea répond: «avant d’être footballeurs professionnels, ce sont des citoyens et des chefs de famille. Je ne pense pas qu’être footballeur procure un sentiment d’invincibilité face à une pandémie aussi dévastatrice, qui a déjà causé la mort de milliers de personnes. Donc, oui, les footballeurs sont conscients de la menace».

Wilfried ONDOA

Auteur:
Wilfried ONDOA
 @T_B_D
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique