Cameroun - Crise Anglophone: Les leaders séparatistes posent leurs conditions pour un retour à la paix au Nord-Ouest et au Sud-Ouest

Par Yannick A. KENNE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 10-Jul-2020 - 07h12   23945                      
247
Sisiku Ayuk Tabe et son gouvernement Archives
La faction de Julius Sisiku Ayuk Tabe a initié des concertations avec différentes entités favorables à la sécession pour définir une plate-forme commune de leurs revendications.

Le mercredi 8 juillet 2020, les leaders de l'Etat virtuel d'Ambazonie, faction de Julius Ayuk Sisiku Tabe, ont rendu public un communiqué depuis la Prison centrale de Kondengui, inventoriant les conditions qu'ils posent au gouvernement camerounais pour un retour à la paix dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

Il s'agit entre autres de: la déclaration du cessez-le-feu par le gouvernement et le retrait des soldats camerounais dans les rues;  d'accorder l’amnestie à toute la diaspora anglophone afin de permettre à ses ressortissants de regagner le pays sans être inquiéter; de la liberation de tous ceux qui ont été arrêtés dans le cadre du conflit; de l'acceptation par le gouvernement camerounais de participer à des négociations véritables sans conditions en terrain neutre et avec un médiateur défini de commun accord.

Dans ce document qui porte une quinzaine de signatures, les leaders séparatistes, exigent par ailleurs l'implication d'une mission de l'Organisation des Nations-Unies (ONU) dans le suivi de l'application des quatre conditions susmentionnées. Aussi, ils requièrent la participation de la communauté internationale dans les échanges pour s'assurer que le gouvernement ne va pas se défiler sur ses engagements. 

Communiqué Ambazonie (1) (c) CIN
 
Communiqué Ambazonie (2) (c) CIN
Auteur:
Yannick A. KENNE
 @yanickken39
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique