Cameroun - Crise anglophone/Jean-Yves Le Drian (ministre français des Affaires Etrangères): «La France reste convaincue que l’issue de la crise dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest ne peut être que politique»

Par Yannick A. KENNE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 17-Mar-2021 - 16h53   8752                      
18
Paul Biya et Jean Yves Ledrian archives
Le patron du Quai d’Orsay clarifie la position de son pays sur le rôle qu’il a à jouer pour résoudre le conflit dans les deux régions. Il répondait ainsi au député français Sébastien Nadot dans une lettre datée du 4 mars 2021, et dont Cameroon-Info.Net a obtenu copie.

En France, le député Sébastien Nadot, élu de la Haute-Garonne, a fait du combat pour le retour de la paix dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, un des piliers de sa mandature. Il n’a jamais cessé de taper sur les doigts des autorités françaises, aussi bien lors des questions aux membres du gouvernement à l’Assemblée nationale française, que dans des échanges épistolaires. Pour lui, la France ne fait pas assez pour aider à la résolution de la crise dans les régions anglophones.

Le 12 janvier 2021, au lendemain des tueries de Mautu (Sud-Ouest) où l’armée camerounaise était accusé d’exactions sur les civils, le député français avait adressé une correspondance au ministre de l’Europe et des Affaires Etrangères de son pays, Jean-Yves Le Drian, pour appeler son attention sur ces événements qui contribuaient à exacerber les tensions dans les deux régions.

Le chef de la diplomatie française lui a répondu près de deux mois après, dans une lettre datée du 4 mars 2021, et dans laquelle il clarifie la position de son pays vis-à-vis de ce conflit. «La France reste convaincue que l’issue de la crise dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest ne peut être que politique et qu’elle suppose notamment un dialogue inclusif, y compris avec l’opposition, et la mise en œuvre effective du statut spécial des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest et de la décentralisation, qu’elle s’est engagée à appuyer», déclare Jean-Yves Le Drian dans ce document. Il ne manque pas d’indiquer que l’Etat français est engagé dans une mission de résolution pacifique du conflit.

Pour sa part, Sébastien Nadot note dans cette réaction du chef de la diplomatie française une évolution de la position de la France sur ce conflit, elle qu’il a souvent accusé de faire la politique de l’autruche en militant davantage pour la préservation de ses intérêts au Cameroun.

«La prise de conscience par la France de la gravité de la situation au Cameroun est là. Merci Mr le Ministre Jean-Yves Le Drian. Maintenant, il faut agir diplomatiquement», a réagi le député français dans un message sur son compte Twitter ce mardi 16 mars 2021.

Lettre de Jean Yves Ledrian(c) CIN
Auteur:
Yannick A. KENNE
 @yanickken39
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique