Cameroun - Déclaration/Messanga Nyamding (universitaire, militant du RDPC): «Aujourd’hui, si vous n’êtes pas proche du ministre Ngoh Ngoh vous ne pouvez pas être nommé»

Par Fred BIHINA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 14-Feb-2021 - 16h23   30453                      
21
Messanga Nyamding Capture d'écran
Analysant, sur le plateau d’Equinoxe Télévision, le dernier message du Chef de l’Etat à la jeunesse, Pascal Messanga Nyamding en a profité pour pointer certains dysfonctionnements du régime qu’il défend.

Les débats télévisés de ce dimanche 14 février 2021 ont réservé une place de choix au dernier  message du Président Paul Biya à la jeunesse le 10 février. Tout en saluant l’exhortation faite par le Chef de l’Etat à plus d’ardeur au travail, Charlemagne Pascal Messanga Nyamnding s’est montré, comme à son habitude critique au sujet de la gestion des affaires publiques.

L’universitaire était l’un des invités ce dimanche de l’émission ‘‘Droit de réponse’’ sur la chaîne privée Equinoxe Télévision.

«Au Cameroun aujourd’hui, si vous n’êtes pas proche du ministre Ngoh Ngoh vous ne pouvez pas être nommé. Moi par exemple, je sais que tant qu’il est là, je ne serai jamais nommé», a-t-il déclaré, fustigeant une forme de népotisme et de clientélisme.

L’enseignant à l’IRIC (Institut des Relations Internationales du Cameroun) reprend en fait un discours populaire qui attribue à l’actuel ministre d’Etat, Secrétaire Général de la Présidence Ferdinand Ngoh Ngoh des pouvoirs de nomination très étendus, y compris d’autres membres du gouvernement.

«Prenez le cas de l’ENAM, c’est une école où vous avez un chef de division qui est magistrat de 4è grade alors que son directeur est un magistrat de 1er grade. Ce n’est pas normal… On a pris le Chef de l’Etat en otage», a encore dénoncé le militant du RDPC, le parti présidentiel.

Habitué de ce genre de déclaration, Pr Messanga Nyamding s’est souvent fait taper sur les doigts après des sorties médiatiques jugées contraires à la ligne du parti. Il fait d’ailleurs très souvent partie des militants sanctionnés pour «indiscipline» par la hiérarchie du parti régnant.

 

Auteur:
Fred BIHINA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique