Cameroun - Forces de défense/Jean De Dieu Momo (ministre délégué à la Justice): «Le président Paul Biya a été très inspiré de créer le BIR pour la protection de notre pays»

Par Yannick A. KENNE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 19-Aug-2020 - 12h51   6603                      
20
Jean De Dieu Momo capture d'écran
Le Président du Parti des Patriotes démocrates pour le développement du Cameroun se fait le défenseur du Bataillon d’Intervention Rapide, cette unité d’élite de l’armée camerounaise, qui essuie de vives critiques sur la toile ces derniers temps.

Le ministre délégué auprès du ministre de la Justice, Jean De Dieu Momo, par ailleurs président du parti des Patriotes démocrates pour le développement du Cameroun (PADDEC), fait l’éloge du Bataillon d’Intervention Rapide (BIR), qui essuie de virulentes diatribes au sein de l’opinion ces derniers temps. Cette unité d’élite de l’armée camerounaise est souvent accusée de commettre des exactions dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

La semaine dernière encore, elle a été vivement critiquée, alors qu’elle recevait la visite du champion camerounais de Mixed Martial Arts (MMA) à l’Ultimate Fighting Championship (UFC), Francis Ngannou. Celui-ci n’ayant pas été épargné lui-même car, accusé de soutenir une armée qui fait davantage la volonté de l’élite gouvernante que celle du peuple.

En cela, Jean De Dieu Momo a, dans une chronique, célébré les prouesses d’une unité d’élite responsable et professionnelle, soucieuse de la défense de la territorialité camerounaise. Il célèbre l’armée tout-court, une armée consciente des enjeux géopolitiques internationaux.

 

Voici la chronique de Jean De Dieu Momo :

CE QUE LES GENS NE SAVENT PAS:

J’entends les gens éructer que le BIR est une milice tribale au service du président Paul Biya. Rien n’est plus faux. Le BIR (Bataillon d’Intervention Rapide) est l’un des Bataillons parmi d’autres de l’armée camerounaise ( les redoutables BTAP, BBR, RASS, le GPIGN, le BAFUMAR, les Forces Spéciales etc.). L’armée camerounaise dans son ensemble est la seule qui soit digne de ce nom dans toute l’Afrique subsaharienne et qui est redoutée par les prédateurs internationaux à cause de l’excellence de sa formation physique et intellectuelle.

Dans certains pays d’Afrique on a les vigiles en guise d’armée. Voilà la vérité et c’est pourquoi ce qui arrive ailleurs ne peut pas arriver au Cameroun pour la simple raison que notre armée est professionnelle et consciente des enjeux géopolitiques internationaux.

Le BIR est un Bataillon formé comme les autres corps d’intellectuels et comme chacun sait un soldat qui n’est pas intellectuellement bien formé est un assassin en puissance. Ce qui n’est pas le cas pour notre armée formée de patriotes qui ont fait l’école et dont le commandement est assuré par des intellectuels de haut vol.

Ailleurs on a des colonels qui n’ont pas le CEPE et qui ne savent faire autre chose que de tirer sur tout ce qui bouge. Le président Paul Biya a été très inspiré de créer le BIR et les autres forces de défense pour la protection de notre pays.

D’ailleurs la création du BIR est récente et aurait valu au président Biya quelques inimitiés de la part de certains amis internationaux, mais en bon patriote il protège son pays comme chacun d’entre nous construit la barrière autour de sa maison pour se protéger et protéger sa famille des bandits. UN GRAND BRAVO À TOUTES NOS BRAVES FORCES DE DÉFENSE CONFONDUES.

Auteur:
Yannick A. KENNE
 @yanickken39
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique