Cameroun - Législatives et municipales 2020: Selon ELECAM, aucun incident majeur «de nature à troubler le déroulement du scrutin» n’a été signalé dans le pays

Par Fred BIHINA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 10-Feb-2020 - 07h49   1405                      
2
Siège ELECAM Fred Bihina
Le directeur général des Elections, Erik Essousse, a fait une déclaration à la presse le 9 février 2020, à la fermeture des bureaux de vote.

Pour les autorités, le double scrutin du dimanche 9 février 2020 s’est déroulé dans le calme, la sérénité et la transparence.

Après Paul Atanga Nji, le ministre de l’Administration Territoriale, qui s’est félicité d’une «mobilisation massive» des électeurs, le directeur général des Elections d’ELECAM s’est réjoui d’un scrutin sans heurts.

«Les élections se sont déroulées dans les 26 336 bureaux de vote dans le calme, l’ordre la sérénité… Aucun incident majeur de nature à troubler le déroulement du scrutin, n’a été signalé dans tout le territoire», a déclaré Erik Essousse dimanche soir face à la presse.  

Pourtant, la plateforme "Femmes camerounaises pour des élections pacifiques et l'éducation à la paix", accompagné par l'ONG WILPF Cameroon, qui a mis sur pied une salle de veille et d'alerte des femmes, a relevé plusieurs irrégularités.

Les plus importantes sont les coups de feu et des explosions à Mbengwi et Mankon (Nord-Ouest) et Kumba (Sud-Ouest) et l'incendie d'un bureau de vote à Agyati (Nord-Ouest).

Selon la loi électorale, les résultats du vote des conseillers municipaux doivent être proclamés par les commissions communales de supervision, 72 heures après le vote. Les élections des députés elles, sont publiées par le Conseil Constitutionnel au plus tard 20 jours après le scrutin.

Fred BIHINA

Auteur:
Fred BIHINA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique