Cameroun - People: Samuel Eto’o très remonté contre Jeune Afrique et France 24 à propos de leur poisson d’avril le présentant comme futur candidat à la présidentielle 2018

Par Otric NGON | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 01-Apr-2018 - 18h32   33166                      
54
Samuel Eto'o Archives
L’ancien capitaine des Lions Indomptables demande que son droit de réponse soit publié par ces deux médias français, sous peine de poursuites judiciaires pour «diffamation».

Pour sans doute marquer un grand coup en ce 1er Avril 2018, jour où tous les canulars son permis sous le prétexte du «poisson d’avril», Jeune Afrique et France 24 ont cru bon de présenter Samuel Eto’o sous la casquette de futur candidat à la présidentielle 2018 au Cameroun.

Si les internautes ont fleuré la plaisanterie et l’on prise comme telle, ce n’est pas du tout le cas de Samuel Eto’o. Pour lui, «ce canular est malfaisant aussi bien sur la forme que sur le fond».

Pour ce qui est de la forme, «en tant que camerounais je suis profondément respectueux des institutions de mon pays et ceux qui les incarnent. J’estime par conséquent que l’élection présidentielle de 2018 au Cameroun et l’exercice de la fonction suprême sont très importants pour que l’on puisse en parler avec autant de légèreté. Plus grave, les auteurs de cette farce évoquent pour la railler la crise anglophone. Une situation qui cause au quotidien la désolation et le deuil dans mon pays», écrit Samuel Eto’o.

Pour ce qui est du fond, «tant en ce qui concerne les références malsaines à la première dame du Cameroun, qu’à mon épouse ou à mon “rapport” à la gestion du pouvoir et les relations avec mes ainés; j’estime que les propos attribués à ma modeste personne sous le couvert d’une supposée farce sont absolument réducteurs et dénotent un manque de respect total de la part de leurs auteurs qui prentendraient qu’en 2017 j’aurais déclaré “avoir toujours rêvé de faire la politique” en precisant que “le moment tant attendu est enfin là !».

Dans son article «poisson d’Avril», Jeune Afrique attribue à Samuel Eto’o les propos ci-dessous:

Sur la présidentielle 2018

«Samuel Eto’o peut jouer buteur ou en soutien de l’attaquant. Samuel Eto’o peut jouer indistinctement ailier droit ou ailier gauche. Avec l’Inter Milan, j’ai même joué arrière latéral contre le Bayern Munich, en finale de la Ligue des champions. Et nous avons gagné ! Alors je ne vois pas pourquoi je ne pourrais pas occuper le poste de président de la République. Pour paraphraser mon ami Booba, “je rêve de la présidence comme Jules César rêvait de Rome”. Or l’Italie, Samuel Eto’o la connaît bien !».

Sur la crise anglophone

«J’ai passé une année à Londres quand j’étais à Chelsea. Je connais très bien la façon de penser des anglophones. Ils sont parfois rugueux et nerveux, mais je sais m’adapter à tous les types de mentalité – ma carrière le prouve. Où que je me situe sur un terrain, j’ai une grande faculté d’adaptation. Quand on a joué avec John Terry, ce ne sont pas quelques milices séparatistes qui peuvent vous effrayer».

Sur Georges Weah

«Je dirais plutôt que Samuel Eto’o en est un pour George Weah. D’ailleurs Samuel Eto’o a dit non au Real Madrid, alors que George Weah a dit oui au Paris-Saint-Germain…»

Sur Georgette Eto’o

«Elle sera une Première dame proche du peuple, tout comme Chantal Biya. Elles ont notamment en commun une passion pour la coiffure, puisque Georgette était gérante d’un salon lorsqu’on s’est rencontrés».

Auteur:
Otric NGON
 @OtricNgonCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique