Cameroun – Médias: Sur la toile, des journalistes critiquent l’invitation de Cynthia Fiangan à la télévision SUN PLUS TV

Par Pierre Arnaud NTCHAPDA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 10-Jan-2023 - 12h03   7343                      
1
Christelle Atangana sur Sun Plus TV capture d'écran
Yolande Bodiong, la promotrice de ce médium émettant de Douala, explique son initiative alors que d’autres acteurs des médias lui apportent leur soutien.

C’est la nouvelle affaire Cynthia Fiangan, du nom d’emprunt de  cette jeune femme arrêtée, jugée et emprisonnée il y a plusieurs mois pour avoir diffusée des vidéos d’elle nue ou en plein ébats sexuels sur les réseaux sociaux. Reconvertie en comédienne Christelle Atangana –c’est son vrai nom - après avoir délaissé la formation de couturière qu’elle avait entamée à Yaoundé, elle s’est fait inviter par la télévision Sun Plus TV dimanche dernier  en compagnie de Zizou,  son partenaire dans les vidéos de sensibilisation diffusées depuis peu sur YouTube. Les deux  étaient en vedette sur le programme « Entr’ hôte » diffusé en direct l’après-midi  du dimanche 8 Janvier 2023. L’identité de la vo-invitée a suscité beaucoup de réactions défavorables dans l’univers des médias.     

La journaliste Annette Keysha Ikono, présentatrice d’une émission consacré aux femmes sur Vision 4  a ainsi déclaré : «  ce n’est pas parce qu’on a joué dans une série qu’on est un modèle ». Elle a ajouté que Christelle Atangana ne devrait pas être invitée « sur un plateau tv », soulignant que « la jeunesse camerounaise a besoin  de vrais exemples ».  Le journaliste Pierre Nka a fustigé l’initiative de Sun Plus TV en ces termes: "Tout média qui ouvre ses portes à "Cynthia Fianga" pratique l'anti-journalisme sur ce personnage".

 Moins directe, la journaliste Clarence Yongo, promotrice de la plateforme numérique griote.tv aposté l’argumentaire suivant :   

«  Les inspirateurs de réussite ont un parcours traçable, ils peuvent prouver avoir fait leurs classes et non annoncer qu'ils le feront.

Les inspirateurs de réussite, présentent leur vocation, leur organisation et dynamisme. Ils font preuve de discipline car c'est la clé de tout succès.

C'est auprès de ces personnes que la jeune Christelle Atangana (Cynthia Fiangan) doit se réinventer afin de  recouvrer avec efficacité sa réinsertion sociale. Qui ne serait pas heureux de l'accueillir comme actrice du changement ? Mais aujourd'hui que consigne-t-on à son actif?

Chère Yolande lui donner de la visibilité tout de suite c'est commencer par l'aval avec le risque de voir de nombreuses jeunes filles copier cet exemple, non recommandable. N'oublions pas que les médias modèlent les comportements.

Pour nous qui travaillons sur ces questions, il est encore difficile de dire aux adolescentes dans les lycées et collèges qu'il est préférable d'apprendre un métier que devenir  "influenceuse".

Nous avons une jeunesse à préserver »

Voici la réponse de Yolande Bodiong :  

« Ma chère Clarence Yongo j'ai pris le temps de lire ton point de vue concernant Christelle [Atangana] que j'ai reçue sur ENTR'HÔTE.

Je t'en remercie grandement, puisque tu m'as envoyé le lien inbox. J'apprécie la démarche.

Maintenant, te souviens-tu du jour où je t'ai reçue sur mon plateau quand j'ai vu que tu subissais un harcè..lement de tes bour..reaux, sur les réseaux sociaux et dans la vraie vie ?

Il faut que tu t'en souviennes, parce que c'est exactement la même raison pour laquelle j'ai reçue cette jeune fille. Je ne lui ai pas donné de visibilité, elle l'avait déjà.

La preuve, un seul post du visuel a suffi pour ameuter la toile. De quelle visibilité s'agit-il donc ? Elle avait déjà été invitée sur tous les plateaux télés du dimanche non ?

Non, non, Clarence, sur ce coup je ne suis pas d'accord avec toi ! L'accompagner c'est aussi la présenter différemment.

Présenter la gamine fragile et fragilisée. Résultat des travers de notre société qu'elle a été quelques temps...elle a choisi de changer. Ne la condamnons pas à vie.

Elle se reconstruit nous avons le devoir de l'accompagner publiquement aussi. »

La promotrice de SUN PLUS TV a reçu du soutien d’autres hommes de médias. Elle brandit celui du fondateur –directeur de publication du journal Le Jour Haman Mana, exprimé sous une de ces publications  sur Facebook.  « Yolande Bodiong : balle à terre. Revenons aux principes du journalisme...Rien ne t'interdit de donner la parole à un citoyen jouissant de ses droits civiques. On parle "d'exemples": qui fixe la barre et fait le casting des " exemples " ? Les propos tenus au cours de l'entretien on été intéressants et je suppose, ont édifié ton public : tu n'as commis aucun écart déontologique. Maintenant pour ceux qui chevauchent les pur-sangs de la morale, il y a ce mot de La Bible : " Que celui qui n'a jamais pêché lui jet..te la première pierre... », lit-on dans sa réaction.

« L’autre réaction favorable à l’animatrice et postée sur Facebook est celle Solange Beyala Kiki, sa collègue de la télévision privée STV. Voici ce qu’elle a posté lundi 9 Janvier 2023.

 Ce n est pas à Cynthia Fianga  d éduquer vos enfants !!

C est à vous que revient ce travail..

Quand vous échouez,  quand vous êtes absents ,quand vous fuyez vos responsabilités parentales il faut un bouc émissaire et aujourd'hui vous avez trouver un à abattre.

Avant elle le pays se portait bien, tout était clean ,vos enfants étaient sages et bien éduqués du coup elle est arrivée hier ( ça fait pas 2ans) vos enfants ont chuté et sont devenus nuls ..

Cynthia Fianga a détruit vos enfants et  vous même, elle est le dé mon en personne, la dia bl esse ..elle mérite la m o r t.

Elle doit aller à l école elle doit elle doit..

Vos enfants eux doivent faire quoi ?

Un moment arrêtez de jeter la faute aux autres.. concentrez vous sur vos enfants donnez leur l éducation qu'il faut selon la Crainte de Dieu quand ils seront grands ils ne s en détourneront jamais c est une vérité vraie ..ça ment pas..

Celui qui n a jamais péché lui jete la première pierre . »

Auteur:
Pierre Arnaud NTCHAPDA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique