Cameroun - People/Lady Ponce: «Les réseaux sociaux ont détruit mon homme»

Par Yannick A. KENNE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 30-Mar-2020 - 07h57   16180                      
85
Lady Ponce Capture d'ecran
La diva du Bikutsi camerounais a finalement réagi aux soubresauts qui font vaciller son mariage depuis peu, notamment la sortie de son époux, "Dieu Cyclone", qui a tout balancé dans la rue via les réseaux sociaux. Néanmoins, elle lui trouve des circonstances atténuantes, sans lui pardonner.

Longtemps interpellée par ses milliers de fans, après des révélations scandaleuses de son mari, Aloys Tsafack Youmbi alias "Dieu Cyclone" sur les réseaux sociaux, Lady Ponce, de son vrai nom Adèle Ruffine Ngono, a finalement répondu à l'attente de ses fans qui se languissaient de sa version des faits. 

Elle a fait une sortie dans la soirée du dimanche 29 mars 2020, dans une vidéo publiée sur son compte officiel Facebook. C'est d'un domicile privé, visiblement à Yaoundé, et entourée de ses proches, parmi lesquels Roger Samnick du groupe "X-Maleya", que Lady Ponce s'est prêtée à une interview avec l'animateur Ivo, par ailleurs  présentateur du programme "Tam-tam Week-end" sur la Cameroon Radio Television (CRTV). 

Dans cet extrait qui dure un peu plus de deux heures, elle s'épanche longuement sur ses bisbilles avec son époux, à qui elle trouve des circonstances atténuantes, allant même jusqu'à indiquer qu'il est victime des réseaux sociaux. «Jusqu'à preuve du contraire nous sommes toujours mariés. Je suis toujours madame Youmbi Tsafack. Est-ce que je peux le condamner, non je ne peux pas le faire. Parce que les réseaux sociaux ont détruit mon homme (...) Les réseaux sociaux sont méchants et diaboliques», déplore-t-elle. 

L' auteure du titre à succès "le ventre et le bas ventre", qui refuse un clash avec celui qu'elle considère comme son époux en dépit de tout, croit trouver des explications à ses récents dérapages sur la toile. «Avant l'annonce de notre mariage, les billets ont fuité. Mon époux a été insulté avant le mariage, et après le mariage il a encore été insulté pendant deux ou trois mois. Je me dis que ça l'a peut-être traumatisé», révèle-t-elle. 

Lady Ponce s'est tout de même sentie blessée dans son for intérieur car, insultée, raillée et traitée de tous les noms d'oiseaux sur les réseaux sociaux. Pis encore, sa famille en a souffert, en l’occurrence son fils aîné âgé de 18 ans, auprès de qui elle a dû user de gymnastique intellectuelle pour le dissuader de tout ce qui se racontait à son sujet. 

«Je m'excuse pour la sortie de mon époux. Je dis le linge sale se lave en famille. Ce qui m'a le plus choqué, c'est qu'on m'a fait passer pour ce que je ne suis pas. Ça fait 16 ans que je vis de la musique, ça fait 16 ans que je gagne dignement ma vie en chantant et en dansant. J'irais même jusqu'à vous dire qu'il n'y a aucun promoteur qui pourrait vous dire qu'il a le numéro de Lady Ponce..., j'ai toujours respecté le travail que je fais». 

À propos de son spectacle reporté à l'Olympia de Paris, et sur les coulisses de ses préparatifs, elle en veut à son époux d'avoir tout mis sur la place publique alors que les choses étaient peaufinées dans la discrétion. 

En somme, elle ne pardonne pas à son compagnon, et ne le rabroue pas non plus. Elle laisse tout de même la porte entr'ouverte. «Si je dis que je n'ai plus de sentiment pour mon mari, ça veut dire que je ne suis plus sincère. Pour le moment, est-ce que je suis prête à l'écouter ? Je ne sais pas encore», déclare-t-elle contrariée. 

 

 

 

 

 

Auteur:
Yannick A. KENNE
 @yanickken39
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique