Cameroun - Prise de position/Marlène Emvoutou (ancienne dirigeante sportive): «J'ai fait le constat qu'il manquait à Maurice Kamto, la rigueur morale et intellectuelle qu'on peut légitimement attendre d'un pape du droit…»

Par Fred BIHINA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 12-Apr-2020 - 22h05   8782                      
35
Marlène Emvoutou archives
Comme certains internautes, elle juge mal venue, l’opération de collecte d’argent initiée par le leader du MRC en vue de soutenir la lutte contre le Coronavirus.

Au sujet de l’initiative de Maurice Kamto, chacun y va de son commentaire. Marlène Emvoutou, l’ancienne candidate à la présidence de la Fédération Camerounaise de Football, a publié ce 12 avril 2020, un texte sur sa page Facebook à travers lequel elle tance le leader du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC).

«J'ai fait le constat qu'il manquait à Maurice Kamto, la rigueur morale et intellectuelle qu'on peut légitimement attendre d'un pape du droit», assène-t-elle d’entrée de jeu.

Elle estime qu’en lançant son opération de collecte de fonds en vue d’accompagner le combat contre le COVID-19, l’opposant a dévoilé les «les limites de son ambition», laquelle est de «faire parler de lui sur Facebook», dit-elle.

«Je me serais attendue à la création d'un secrétariat national en charge des solidarités pour faire face à la pandémie du COVID-19, en lieu et place d'un leetchi sur internet pour recevoir des fonds dont la provenance est douteuse», ajoute celle qui a aussi été présidente de la Ligue régionale de football du Sud; estimant que ceux qui ont contribué à cette collecte «sont les mêmes qui appellent ouvertement à la rébellion armée pour déstabiliser le Cameroun».

Voici son texte:

Les soutiens de Maurice Kamto m'accusent d'être jalouse de leur  leader ...

J'aimerais leur dire qu'à quelques détails près, le destin a bien voulu que lui et moi  fréquentions les mêmes amphithéâtres malgré les 30 ans qui nous séparent.

Cependant, j'ai décidé de soutenir le Président Paul Biya parce que, j'ai fait le constat qu'il manquait à Maurice Kamto, la rigueur morale et intellectuelle qu'on peut légitimement attendre d'un pape du droit...

Sur cette photo  que je vous présente,  nous pouvons constater une violation notoire des règles de sécurité en vigueur dans une prison. Maurice Kamto se  laisse prendre en photo avec un outil interdit dans une cellule et son acolyte Albert Dzongang tient un téléphone...

Nous pouvons  aisément conclure que Maurice kamto, Président du Cameroun,  laissera ses ministres piétiner la loi.

Vu sous cet angle, il ne représente pas le changement que nous appelons de tous nos vœux.

Mais, avec cette affaire de fond de solidarité contre le COVID-19,  le patron du MRC dévoile enfin les limites de son ambition... Désormais faire parler de lui sur Facebook reste sa principale préoccupation.

Sinon, je n'arrive pas comprendre comment un parti politique sérieux, ne pouvait pas réorganiser ses structures spécialisées pour affronter les nouveaux défis après le chaos de la présidentielle.

Je me serais attendue à la création d'un secrétariat national en charge des solidarités pour faire face à la pandémie du COVID-19, en lieu et place d'un leetchi sur internet pour recevoir des fonds dont la provenance est douteuse. Ceux qui ont massivement cotisé dans ce leetchi sont les mêmes qui appellent ouvertement à la rébellion armée  pour déstabiliser le Cameroun.

Si le MRC  était un parti sérieux, il pouvait relancer une campagne d'adhésion et dédier une partie des frais d'adhésion aux actions sociales. Effectuer du porte à porte pour soutenir les populations en détresse.

Hélas !

Le grand prof a été converti aux pratiques des feymen...  Il est vrai que Kondengui transforme les intellectuels camerounais en voyous,  mais quand je vois qu'y séjourner devient le passage obligé pour tous les futurs dirigeants du Cameroun, j'ai peur pour mon pays.

 Marlène Emvoutou Jolly

Auteur:
Fred BIHINA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique