Cameroun – Salaires impayés des Joueurs de Ligue 1: La FIFA demande à la FECAFOOT de régler des dysfonctionnements observés dans la conduite des travaux du comité ad hoc créé pour régler le problème

Par Claude Paul TJEG | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 24-May-2019 - 05h53   1715                      
0
Cameroun - Football: Une rencontre de ligue 1 Fecafoot
L’instance faitière du football mondial suggère en pus de cela, le remplacement de la personne qui préside actuellement aux destinées de ce Comité ad hoc

Le 19 mars 2019, le président de la Fédération Camerounaise de Football Seidou Mbombo Njoya a présidé la deuxième réunion quintripartite MINSEP-FECAFOOT-LFPC-SYNAFOC-SYCEC  à l’effet d’examiner et de trouver des solutions à l’affaire des arriérés de salaire dus aux joueurs, par 24 clubs des championnats professionnels de Ligue 1 et de Ligue 2 pour le compte de la saison sportive 2017/2018. Lors de cette réunion de concertation 6 résolutions  ont été entérinées. La plus prégnante d’entre elles était la décision de la mise en place par la FECAFOOT d’une plateforme permanente de contrôle et de veille à la bonne exécution des relations contractuelles entre les joueurs et leurs clubs.

 C’est justement  cette dernière résolution entérinée de manière consensuelle  par les acteurs majeurs du football camerounais qui inquiète la FIFA ; Notamment sa composition et son mode de fonctionnement. Dans un communiqué publié à cet effet ce mercredi 22 mai 2019, la FIFA rapporte que ledit comité ad hoc «semble être présidé par le président du Club New Stars de Douala qui est accusé d’avoir des dettes ouvertes envers ses joueurs, Si confirmé, ceci constituerait un conflit d’intérêt». Précise Fatma Samoura Secrétaire Générale de l’instance faitière du football mondial. Cette dernière poursuit quelques lignes plus loin en révélant que  «des joueurs ont subi des pressions afin qu’ils signent un document confirmant la réception de paiement en espèces». Au vu de ce contexte, la FIFA préconise que le comité ad hoc crée pour essayer de résoudre ce problème de salaires impayés, soit présidé par une personne indépendante avec les qualifications requises, ceci pour garantir la fiabilité des investigations. En outre,  elle soutient également la proposition de la FIFPRO selon laquelle le Comité ad hoc devrait seulement accepter des relevés bancaires ou une confirmation écrite du joueur, confirmée par un représentant de la SYNAFOC présent au moment du paiement, si le paiement a été effectué en espèces

Auteur:
Claude Paul TJEG
 @T_B_D
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique