Cameroun - Scandale du Covid-19: Accusé par le journaliste Sismondi Barlev Bidjocka d’avoir obtenu un marché fictif, le député Cabral Libii répond

Par Pierre Arnaud NTCHAPDA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 28-May-2021 - 15h06   20840                      
34
Cabral Libii Archives
Après avoir menacé de porter plainte contre le promoteur de RIS FM, le président national du PCRN lui adresse un droit de réponse et exhibe des documents comptables pour démontrer son intégrité.

L’on attendra encore avant de savoir si Cabral Libii Li Ngue, député de la nation, élu du Département du Nyong-Et-Kellé, va porter plainte contre le promoteur de la Radio RIS FM émettant de Yaoundé sur la fréquence 105.8. Le 28 mai 2021 sur Twitter, le président national du Parti Camerounais pour la Réconciliation Nationale (PCRN) menaçait Sismondi Barlev Bidjocka, coupable à ses yeux de diffamation, en ces termes: «Me René Roger BEBE, avocat, vérifie l'authenticité d'un texte diffamatoire qui circule dans les réseaux sociaux et qui m'attribue des marchés publics dans l'univers cafouilleux du Covid-19. Suivront le cas échéant des poursuites judiciaires contre l'auteur réputé journaliste».

Le 27 mai, c’est plutôt un droit de réponse que Sismondi Barlev Bidjocka a reçu à son domicile des mains d’un huissier. Un droit de réponse qu’il se voit enjoint de diffuser «dans les 48 heures à compter de la réception, à la même heure et dans les mêmes condition d’audience». Ce 28 mai, Cabral Libii a exhibé sur la toile des documents comptables, expliquant que c’étaient des preuves qu’il avait retourné à l’administration de l’université de Yaoundé II Soa, la somme de 420 000 Francs CFA représentant les frais débloqués pour  une mission (annulée) et les reliquats des frais de diffusion du message promotionnel des licences professionnelles à la CRTV et Canal 2.

L’on peut cependant penser que l’option de la plainte n’est pas abandonnée car, en annonçant le dépôt du droit de réponse sur Internet, la porte-parole de Cabral Libii termine son annonce du dépôt du droit de réponse sur les réseaux sociaux en précisant qu’il s’agit de l’« ETAPE UNE...».

La colère du patron du PCRN et ses partisans a été suscitée par les accusations portées par le journaliste dans un éditorial lu sur RIS FM le 25 mai. «Hier soir j’ai appris que le patron du PCRN Cabral Libii li Ngué et sa collègue député Nourrane Foster, ont gagné des marchés du COVID 19, sur les 135 milliards du FMI.  Et alors ? S’exclamerait un interlocuteur quelconque, et il n’aura pas tort, mais écoutez la suite. S’il s’agissait seulement de gagner des marchés ordinaires comme d’habitudes, nous n’aurions rien à dire. Mais nous sommes là en présence de deux personnages qui ont fait rêver la jeunesse dans le sens de construire un pays des hommes intègres. Deux personnages qui viennent de brûler tout le crédit et les espoirs placés en eux, en gagnant des marchés au ministère de la santé en tête de liste des ministères entendus au TCS dans l’enquête des détournements des fonds publics, des fonds octroyés dans le cadre de la lutte contre la pandémie COVID-19. Cabral et Nourane Fotsing ne diront pas qu’ils ne le savaient pas, car c’est bien écrit en tête du document. Où est l’appel d’offre ? Où sont les procédures d’acquisition d’un marché public ? AHH oui, c’était du gré à gré; c’est encore plus grave. J’ai entendu certains prendre leur défense en affirmant que l’urgence justifiait ce gré à gré avec le COVID -19», clamait Sismondi Barlev Bidjocka.

Auteur:
Pierre Arnaud NTCHAPDA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique