Cameroun - Tragédie: Un gendarme abat trois personnes avec son arme à Douala

Par Frédéric NONOS | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 24-Dec-2017 - 18h50   23868                      
22
Kevine Goufack, victime Facebook
Le drame a eu lieu dans la soirée de samedi 23 décembre 2017.

Le gendarme Takem Wamba Roni, issu de la promotion 2015 a abattu de sansg froid trois personnes hier samedi 23 décembre 2017. Ses victimes sont la gendarme major, Elisabeth Doudou, Kévine Goufack (sa copine), agée de 20 ans et élève au lycée technique de Bassa et  Dani Azentcha, 23 ans. Les trois corps sont déposés à la morgue de la garnison militaire de Douala. Une enquête est ouverte.

Selon des sources concordantes, la soirée dramatique a débuté vers 19 h 20 min au niveau du pont sur le Wouri, non loin de la Cimenterie Dangote. De retour de service, le maréchal des logis, Ferdinand Ntoungue Baba et la gendarme major Elizabeth Doudou, en service à l’escadron 24 du port de Douala, trouvent leur collegue Takem Wamba Roni en astreinte sur le bateau médicalisé Mercy Ships, en pleine dispute avec un vigile d’une societé de gardiennage, au sujet d’une «affaire de deux bidons de carburant».

Alors que ses deux collègues l’interrogent sur sa présence sur le site (alors qu’il n’était pas censé y être) et informent la hierarchie, l’infortuné s’énerve et tire d’abord deux coup de feu en l’air. Voulant prendre le large, la gendarme major est cribblée de quatre balles à bout portant par Takem Wamba, qui avait raté le sous-officier s’étant sauvé. A qui, rapporte des sources, «Le gendarme meurtrier a répondu qu’à ‘‘cause de toi j’ai eu 15 jours de punition et si tu t’amuses je finis avec toi ici.»

Après son premier crime, l’infortuné prend le large sur une moto pour le quartier Makepe-Missokè au domocile de sa copine Kevine Goufack, pour poursuivre sa boucherie. Arrivé dans ce lieu vers 21 h 30, il trouve sa copine avec son «ami» Dani Azentcha, avec qui il soupçonnait entretenir des relations intimes. Il les a ensuite tous deux abattus, avant de prendre à nouveau le large. Selon les dernières nouvelles, le meurtrier aurait été arrêté cette matinée du 24 décembre 2017 et gardé à la Légion de gendarmerie à Bonanjo.

Auteur:
Frédéric NONOS
 @t_b_a
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique