Cameroun/France - Colère: L’artiste Chantal Ayissi accuse «les dirigeants des sociétés des droits d’auteurs des artistes» d’avoir détourné de l’argent qu’elle leur avait donné pour ses collègues

Par Pierre Arnaud NTCHAPDA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 07-May-2020 - 19h46   4441                      
4
Chantal Ayissi facebook
La star de la musique camerounaise, domiciliée à Paris, fustige leur égoïsme supposé et leur envoie «un avertissement».

C’est une publication exhalant la colère et l’indignation que Chantal Ayissi fait lire depuis ce 7 mai 2020 à ceux qui visitent son compte Facebook. La star de la musique camerounaise s’attaque à ses collègues en charge de la gestion des droits d’auteurs au Cameroun. Elle les accuse de détourner l’argent destiné aux artistes.

«Les dirigeants  des sociétés des droits d’auteurs des artistes au Cameroun méfiez-vous,
Je dis bien méfiez-vous. Comme vous prenez les artistes pour des abrutis, pour des bêtes ?? Vous continuez à voler l’argent des artistes ?? Vous vous servez de cet argent tranquillement sans aucun problème ??? Pendant que les pauvres artistes souffrent, vous ne vous souciez pas de leurs misères. Beaucoup sont malades, certains meurent. D’autres sont carrément dans la pauvreté totale. Vous êtes là pourquoi ?
», demande l’artiste.

Elle les taxe d’égoïstes et en déduit qu’ils forment une clique de malfaiteurs qui se répartissent l’argent qui aurait dû être redistribué aux artistes-musiciens. «Vous pensez un peu aux artistes qui ne sont pas payés depuis ?  Vous ne vous souciez pas du tout des autres. Non !!! Vous êtes là  pour vous-mêmes…  Vous vous partagez les millions des artistes tranquillement. Vous continuez à faire des réunions pour voler ?? Pendant qu’il y a le confinement, le Coronavirus est dehors, vous organisez des réunions pour voler encore et encore.  Encore se partager des millions des artistes ??», s’indigne-t-elle.

Sans donner de montant, elle soutient que l’argent prétendument détourné est celui qu’elle avait mis à la disposition de ses collègues du Cameroun.  «… Il ne faut pas m’énerver…  J’ai aidé pour qu’on paye tous les artistes. Pas  pour que vous utilisiez cet argent pour vos propres besoins. C’est juste un avertissement. Méfiez-vous ! Trop c’est trop ! Les artistes sont devenus des mendiants à cause de vous. Je dis et vous redis», menace-t-elle.

 

Auteur:
Pierre Arnaud NTCHAPDA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique