SNI: les ambitions de Yaou Aïssatou

Par Rousseau-Joël FOUTE | Cameroon-Info.Net
Yaoundé - 19-Sep-2003 - 08h30   59136                      
2
Le nouveau DG de la Société nationale d’investissement installée hier place son action sous le signe de la performance.
Nommée mercredi dernier par un décret présidentiel au poste de directeur général de la Société nationale d’investissement (SNI), Mme Yaou Aïssatou a pris ses fonctions hier matin au cours d’une cérémonie présidée par le secrétaire d’Etat au Développement industriel et commercial, Edmond Moampéa Mbio. C’était au siège de l’entreprise à Yaoundé, en présence du directeur général sortant, Mme Belibi Dang Esther, du président du Conseil d’administration, Simon Achidi Achu, et du directeur de cabinet du Premier ministre, Pierre Moukoko Mbonjo. L’assistance était composée entre autres des administrateurs de l’entreprise, des membres de la famille et des amis de l’heureuse promue. Dans son allocution d’installation, Edmond Moampéa Mbio a d’abord remercié le directeur général sortant "qui a accompli avec beaucoup de bonheur la mission que le chef de l’Etat lui avait confié", car a-t-il souligné, "négocier pour le compte de l’Etat les financements internationaux n’est pas facile". S’adressant ensuite au directeur général entrant, le secrétaire d’Etat au Développement industriel et commercial a dit qu’elle est un brillant cadre de la maison. Née à Garoua dans la province du Nord en 1951, Mme Yaou Aïssatou est titulaire d’une licence en sciences économiques et d’un Master of Business Administration (MBA) obtenu aux Etats-Unis. Le 3 novembre 1975, elle entre à la SNI et occupe le poste de directeur adjoint des finances. Le 4 février 1984, elle est nommée ministre de la Condition féminine, et quelques années après, ministre des Affaires sociales et de la Condition féminine. Le 18 mai 2000, elle revient à la SNI avec le grade de fondé de pouvoir principal. Mme Yaou Aïssatou porte également une importante casquette politique. Elle est en effet présidente du bureau national de l’Organisation des femmes du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (OFRDPC).
  • E-mail 1
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique