Cameroun - Affaire Equinoxe TV : Hilaire Kamga (expert en droits de l’homme) : «Monsieur Serge Alain Otou n’est pas concerné par les propos d’Engelbert Lebon Datchoua»

Par Pierre Arnaud NTCHAPDA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 15-Nov-2022 - 13h14   8837                      
4
Hilaire Kamga, (c) archives
Le mandataire de « l’Offre Orange » soutient que l’opposant n’a pas tenu des propos injurieux. Il dénie au ministre Paul Atanga Nji de s’intéresser au fonctionnement des médias.

 Hilaire Kamga, mandataire de la plateforme de la société civile appelée « Offre Orange » et expert en droits de l’homme réagit aux décisions prises contre Equinoxe Télévision par le ministre de l’administration territoriale Paul Atanga Nji. Il a abordé la question  au cours de l’interview qu’il a accordée à radio Balafon dans la matinale de ce 15 Novembre 2022.  

Docteur Kamga a d’entée de jeu expliqué qu’il aurait aimé que le ministre de l’administration territoriale « se recycle en matière de  libertés fondamentales ». Il  s’est  demandé en quoi la phrase i  « Monsieur Biya est l’une des malchances que le Cameroun ait connues », attribuée  au militant du MRC « constitue une injure ».  Et d’expliquer qu’il y a eu pire.  « Je le dis et j’écris depuis des années que monsieur Biya Paul est porteur d’un régime criminel. Est-ce que c’est moins méchant que de dire que c’est une malchance, à la réalité, qui n’est qu’un constat d’une réalité ». Les propos d’Engelbert Lebon  Datchoua, martèle-t-il, « n’ont rien d’injurieux »

Le juriste de formation met en avant le fait que « Biya Päul  ne s’est pas plaint », qu’l n’ y a aucun élément qui soit attentatoire aux libertés  dont le ministre de l’administration territoriale est le garant. Il  pense que ses décisions sont prises par un petit groupe qui fait fi des droits de l’homme. Tout en précisant qu’il n’est pas en train d’adouber une délinquance communicationnelle, Hilaire Kamga conteste les décisions du ministre de l’AT. « Il ne revient pas à  monsieur Atanga Nji de menacer des médias. Je suis quand même choqué de voir qu’il en est à pouvoir donner des instructions sur la capacité d’un journaliste ou d’un  à inviter tel ou tel sur son plateau. Ce n’est pas son rôle ça !!! Il n’ pas le droit !!! », s’indigne-t-il en indiquant dans quel cas il peut  intervenir.  « On n’a pas donné à Atanga Nji le pouvoir d’entrer dans les rédactions pour gérer leur fonctionnement. Il n’en a pas compétence. Par contre, si on prend les médias écrits, il peut décider de la suspension d’un média .Il peut suggérer par exemple au CNC ou à son collègue ministre de la communication  d’engager des actions contre un média qui par exemple se serait donné des libertés sur les libertés des autres ».

Concernant le présentateur du programme Equinoxe Soir  incriminé par Paul Atanga Nji, Hilaire Kamga  déclare qu’il ne peut être tenu pour responsable des mots de son invité. « Monsieur Otou n’est pas concerné par les propos d’Engelbert Lebon Datchoua. Cela fait partie des déviances  dans les propos d’Atanga Nji auxquelles je fais allusion. Il se lance toujours de manière régulière dans l’exagération. Est-ce que le journaliste sur un plateau, qui est en train de modérer un débat peut anticiper sur ce qui va sortir de la bouche  d’un invité ? La seule chose c’est de ne pas s’approprier les propos de cette personne  en lui faisant une relance qui rappelle que ces propos n’engagent que son auteur !  Mais si monsieur  Otou s’est soumis à cette obligation, en rien, il n’est concerné par les propos de monsieur Datchoua », fait savoir Hilaire Kamga.  

 

Auteur:
Pierre Arnaud NTCHAPDA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique