Cameroun – Appel au Coup d’Etat militaire : Le MRC porte plainte contre deux militants du RDPC

Par Adeline ATANGANA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 06-Oct-2023 - 16h11   15111                      
0
Manif du RDPC à Mokolo Capture d'écran
Le secrétaire général du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC), principal parti d’opposition, l’a fait savoir dans un communiqué publié ce vendredi 06 octobre 2023.

C’est au tribunal de Grande instance de Yaoundé que le parti de l’opposant Maurice Kamto a déposé deux plaintes, respectivement contre Dr Rifoe Patrick Philippe et Abama Hikorong Yves Bienvenu. Ces derniers, militants du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC), sont régulièrement délégués pour aller défendre le parti au pouvoir lors des émissions de débat télévisé.

C’est justement sur le plateau « d’Equinoxe soir », un quotidien sur la chaîne de télévision privée Equinoxe émettant à partir de la ville de Douala, que Rifoe Patrick a fait la déclaration querellée au lendemain du coup d’Etat militaire survenue le 30 août 2023 au Gabon, pays voisin.

« Si le MRC gagne l’élection présidentielle en 2025, l’armée peut faire un coup d'État contre Maurice Kamto » avait affirmé Dr Rifoe Patrick Philippe.

Son camarade avait enfoncé le clou dans une autre publication sur les réseaux sociaux.

«En vérité en vérité, la seule condition d’un coup d’Etat au Cameroun, est que le MRC gagne une élection présidentielle !!! L’armée n’acceptera jamais de se soumettre à un parti qui l’a régulièrement traitée de « milice bulu » « milice du tyran », « soldatesque de de Biya » avait écrit  Abama Hikorong Yves Bienvenu.

Le MRC trouve ces propos assez graves et espère que la justice va condamner leurs auteurs.

Le 25 septembre dernier, le gouvernement est monté au créneau pour mettre en garde des personnes qui prédisent un coup d’Etat au Cameroun.

Dans son communiqué le ministre de la communication, Emmanuel René Sadi, porte-parole du gouvernement, avait invité les analystes et commentateurs inspirés par les coups de force enregistrés dans plusieurs pays africains ces derniers mois, de "se garder d'établir des parallèles insensés et saugrenus et de faire de prédilections ubuesques sur le devenir du Cameroun"

Communiqué MRC

 

Le MRC annonce deux plaintes (c) MRC
Auteur:
Adeline ATANGANA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique