Cameroun – Crise : Le président du MRC, Maurice Kamto, veut rencontrer les mécontents de la région de l’Ouest

Par Pierre Arnaud NTCHAPDA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 10-Aug-2022 - 06h26   6681                      
3
Maurice Kamto Capture d'écran
Un communiqué signé du secrétaire général Christopher Ndong invite les militants membres des listes rejetées et ceux qui on perdu les élections lors des récentes opérations de renouvellement, à une réunion prévue le 11 Août 2022 à Yaoundé.

Après le bâton, la carotte. Dans le dossier des élections internes  dans la région de l’Ouest, le Mouvement pour la Renaissance  du Cameroun (MRC) semble désormais privilégier l’apaisement. Après avoir jugé et exclu de ses rangs Emmanuel Kueka, le chef de file des militants réunis au sein du Collectif dit « des candidats abusivement déchus », la hiérarchie du parti envisage d’écouter ceux qui ont échappé à la guillotine.

Dans une note interne datée du 7 Août 2022, le secrétaire général, Me Christopher Ndong, « invite tous les militants membres des listes rejetées et celles ayant perdu les récentes élections dans la fédération de l’Ouest à une importante réunion qui aura lieu jeudi 11 Août 2022 au siège national à Yaoundé, sous la présidence du Pr Maurice Kamto, président national ».     

Chaque candidat tête de liste rejetée ou perdante est prié de confirmer auprès du secrétaire régional Me André Marie Tassa leur présence effective en indiquant les noms de militants de  leur liste qui viendront. « La présence de tous est exigée ou tout au moins celle des candidats tête de liste », insiste Christopher Ndong.

Pour rappel, des candidats à la candidature aux élections communales, départementales et régionales déroulées fin Juillet à l’Ouest qui avaient été exclus pour divers motifs, avaient crié à l’injustice et tenté de bloquer le processus électoral. Il y a une semaine ils ont organisé une conférence de presse autorisée contre toute attente par l’autorité administrative de Bafoussam 1er.

En réaction à toutes ces actions, le patron du MRC dans la région de l’Ouest, Me Tassa avait crié au complot, dénonçant une « dérive antidémocratique »  et fustigeant  l’action de militants « infiltrés » dont le but final était de « livrer le parti sur un plateau en or au RDPC le moment venu ».

 

 

 

Auteur:
Pierre Arnaud NTCHAPDA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique